Qui a écrit le coran ?

123
Partager :
Coran

Le coran est un livre saint sur lequel se basent les religieux musulmans. Il est divisé en 114 sourates classées par longueur décroissante. Contrairement à la bible par exemple, le coran n’est pas un livre narratif. Il est allusif et nécessite que vous connaissiez l’histoire de l’islam en amont afin de mieux le comprendre. Toutefois, si vous vous demandez qui a écrit le coran, voici ce que vous devez savoir.

Mahomet et ses compagnons

À travers les âges, les chercheurs ne restent pas unanimes sur les auteurs ayant écrit le coran. Toutefois, preuves à l’appui, les pistes auxquelles les chercheurs font allusion semblent aussi vérifiées les unes que les autres. Pour cela, dans le dogmatisme islamique, le coran est un livre incréé. Il n’a pas été écrit sur inspiration humaine et serait un livre rédigé par le prophète Mahomet sous l’inspiration divine.

A lire en complément : Où trouver de bons conseils ?

En effet, le coran a été révélé au prophète Mahomet sur 23 ans. Pour l’écriture, il aura pu compter sur ses compagnons. Toutefois, l’absence des preuves archéologiques de la période de la Mecque rendra moins plausible cette hypothèse. Il se pourrait qu’au temps de Mahomet, le coran fût majoritairement récité dans une forme orale.

Néanmoins, la découverte de la chercheuse italienne Alba Fedeli va conforter la théorie désignant Mahomet comme auteur du coran. Pendant qu’elle prépare sa thèse de doctorat à l’université de Birmingham, elle tombe sur deux feuillets du coran. Elle décida alors de les dater au carbone 14.

A lire également : Les produits de maquillage Kylie Cosmetics ne jurent que par Kylie Jenner

Elle découvre ainsi que les manuscrits ont été rédigés entre 568 et 645 de notre ère. Dans l’islam, le prophète Mahomet avait vécu entre 570 et 632. Le coran avait donc bien été écrit pendant le temps de Mahomet. Cela soutient bien le fait qu’il puisse en être l’auteur.

Au temps du prophète, l’écriture n’était pas en vogue. Il n’y avait que quelques bribes du coran qui étaient transcrites sur des supports. En effet, selon la croyance islamique, Allah interdisait à toute autre personne d’écrire le coran.

L’idée était de préserver sa parole des démons damnés. Pour cela, ceux qui en avaient la capacité devaient mémoriser le coran. Néanmoins, Mahomet ordonna aux 4 califes de transcrire les révélations que le faisait Allah. Il s’agissait donc d’Abd Allah ibn Amr ibn al-As, Muawiyya ibn Abi Soufyan, Zayd ibn Thabit.

Les Judéo-Nazaréens

Une autre théorie soutient que les premiers textes du coran ont été écrits par un groupe de prêtres et de moines judéo-nazaréens. Ces moines appartenaient à une secte judéo-chrétienne encore appelée les ébionites.

En arabe, ils sont désignés par le thème « Nassara ». Toutefois, ils ne sont pas forcément chrétiens ni juifs. L’on comprend aisément pourquoi certains passages du coran vilipendent les chrétiens ainsi que les juifs.

Ainsi, plusieurs historiens révisionnistes se sont penchés sur cette théorie pour l’étudier davantage. Parmi ces historiens, Edouard-Marie Gallez sera celui qui aura prouvé que les Nassara étaient les auteurs du premier coran. Il en fit une thèse en 2005 avec son ouvrage intitulé «  Le messie et son prophète aux origines de l’islam ».

L’ouvrage d’un millier de pages s’appuie des centaines de documents historiques pour plus de crédibilité. Si son ouvrage désigne les Judéo-Nazaréens comme auteurs des premiers corans, aucune autre étude n’a pu réfuter ses conclusions. Même si les études ont continué dans ce sens, une autre théorie aussi cohérente que celle de Gallez n’a pu montrer d’autres auteurs du coran.

Voici quelques pistes qui renseignent sur les auteurs des premiers corans. Tel que vous le connaissez aujourd’hui, le coran est un mélange des sourates produites aussi bien par Mahomet que par les Nassara.

Partager :