Santé

3ème pilier : pourquoi est-ce un impératif ?

Le système de prévoyance suisse oblige les salariés à cotiser à deux prévoyances principales, le premier et le deuxième pilier. Un 3ème pilier qui est facultatif existe, pourtant il peut s’avérer être impératif d’y souscrire. Cet article vous explique pourquoi vous devez absolument souscrire un troisième pilier.

Le 3ème pilier du système de prévoyance suisse

L’AVS, le premier pilier du système de prévoyance suisse, et le LPP, le deuxième pilier, sont obligatoires. Dès l’âge de 17 ans, si vous travaillez en Suisse, vous êtes tenu de payer les cotisations pour le 1er et le 2e pilier en vue de vous construire une rente de vieillesse. Le 3ème pilier, connu également comme sous le nom de prévoyance privée, n’est pas obligatoire. Toutefois, y souscrire auprès d’un assureur ou auprès d’une banque est fortement recommandé (se renseigner sur https://www.troisiemepiliersuisse.info/).

A lire en complément : Dossier santé sur les moisissures : Sont-elles dangereuses ?

La prévoyance facultative ou 3ème pilier permet à l’épargnant de préparer une retraite plus sereine. Il s’agit de la meilleure, si ce n’est la seule, option vous permettant de garder le même niveau de vie même quand vous ne serez plus professionnellement actif, à la retraite. Mais les cotisations pour un 3ème pilier peuvent également viser d’autres objectifs tout aussi avantageux que l’assurance d’une vieillesse où l’on ne manque de rien.

A voir aussi : Comment perdre 10 kilos rapidement ?

3ème pilier : liste des avantages

L’AVS/AI et le LPP, respectivement le 1er et 2ème pilier du système de prévoyance suisse ne permettent de bénéficier à la retraite que 60% du montant du dernier salaire. Sur certains sites spécialisés, ils vous expliquent en détail le fonctionnement de ces deux piliers obligatoires. En ce qui concerne le 3ème pilier, celui-ci donne accès à 4 avantages principaux.

Une réduction d’impôts en vue

Que vous soyez résident/travailleur ou travailleur frontalier en Suisse, il vous est possible de souscrire à un 3ème 3A ou 3ème lié. Cette première catégorie de prévoyance vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu allant de 20% à 40%. Pour bénéficier de cette réduction d’impôts et des économies qu’elle engendre forcément, il faut respecter certaines conditions plus ou moins contraignantes.

Pour l’achat d’une résidence principale

Pour le commun des mortels, la propriété d’une résidence principale est un projet très important auquel on n’accède pas facilement. Pour acheter sa résidence principale en Suisse, il est possible de souscrire une hypothèque auprès d’une banque. Avoir un 3ème pilier est une condition imposée par les banques pour l’accord d’une hypothèque.

Pour financer un projet de vie d’envergure

Cotiser pour un troisième pilier peut également avoir comme objectif le financement d’un projet de vie important. Tout ce qui nécessite un budget conséquent, il est possible de le financer plus ou moins facilement avec votre 3ème pilier. Sinon, le 3ème pilier peut constituer un patrimoine à part entière.

Pour mettre les proches à l’abri

On ne sait jamais avec les aléas de la vie. Le troisième pilier suisse vous permet de souscrire une assurance décès et de donner ainsi le droit de succession à vos proches. Il s’agit également d’un moyen de se prémunir des accidents de la vie.