News

Comment se servir de la protection juridique ?

Toute personne peut être soumise à la loi un jour ou l’autre à la fois pour se défendre et pour mener une action en justice. Les frais de procédure, les honoraires d’avocats et les honoraires d’experts sont des coûts importants. Bien que le législateur prévoie une compensation procédurale au profit du triomphant, elle est souvent insuffisante pour couvrir tous les montants encourus. Jetons un coup d’œil à l’assurance de protection juridique.

Concept d’assurance de protection juridique

Le but de l’assurance de protection juridique est de vous permettre de faire valoir vos droits en tant que demandeur ou défendeur, que ce soit dans le cadre de procédures judiciaires, administratives ou autres, ou en dehors de toute procédure.

A voir aussi : Braquage d’une bijouterie près des Champs Élysées

L’assureur de protection juridique s’engage, en échange du paiement d’une prime d’assurance, à supporter tous ses frais de défense.

Ce sera le cas, par exemple, si vous avez reçu un une convocation à comparaître devant le tribunal de police ou si vous souhaitez obtenir réparation pour des dommages subis dans un accident de la circulation.

A lire en complément : Comment créer un personnage d'acheteur ?

La clause d’objectivité

En général, l’assureur de protection juridique tentera d’abord de résoudre votre dossier à l’amiable.

Si vous n’êtes pas d’accord avec le point de vue de votre assureur, vous avez le droit d’activer la clause d’objectivité et de consulter l’avocat de votre choix.

Trois scénarios possibles sont possibles :

  • • Si l’avocat confirme la thèse de l’assureur, il se verra rembourser la moitié des frais et frais de la consultation.
  • • Si l’avocat consulté confirme sa position, l’assureur sera tenu, quel que soit le résultat de la procédure, de fournir une couverture, y compris pour les coûts et les frais de la consultation.
  • • Si vous engagez une procédure à vos frais, contrairement à l’avis de votre avocat, et que vous obtenez un meilleur résultat que vous aurait obtenu en acceptant le point de vue de l’assureur et celui de l’avocat, les coûts et honoraires, ainsi que les frais de consultation, seront intégralement supportés par sa compagnie d’assurance.

Il n’est pas exclu qu’un conflit d’intérêts puisse survenir lorsque le même assureur couvre un seul et même assuré en matière de responsabilité civile et de protection juridique, par exemple.

C’est pourquoi nous vous recommandons de souscrire votre assurance de protection juridique auprès d’une autre entreprise.

Le libre choix d’un avocat vous permettra également de surmonter ce conflit d’intérêts.