Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > International > Macron présente un plan d’action pour les migrants

Europe-Afrique

Macron présente un plan d’action pour les migrants

Par RFI, 29 août 2017 à 05:00 | 50 lectures
  

Les deux côtés de la Méditerranée réunis à Paris pour parler migrations. Un mini-sommet à l’Elysée a rassemblé dirigeants européens – français, italien, espagnol, allemand – et dirigeants africains – nigérien, tchadien et libyen. L’idée est de mettre en place une feuille de route sur la question des migrations, alors que 140 000 personnes ont perdu la vie en Méditerranée depuis 2014. Il s’agit aussi de s’atteler aux différentes étapes de cette migration, des pays de départ à ceux de passage jusqu’aux pays de destination.

Emmanuel Macron a évoqué un plan d’action en trois points.

Premier point  : lutter contre les réseaux de passeurs. A ce sujet, Emmanuel Macron a précisé que la France avec l’Europe allaient renforcer leur coopération avec les pays d’origine et les pays de transit pour à terme démanteler ces réseaux de trafiquants illégaux. Sur ce point le président français a salué le travail entrepris par le Niger depuis juin 2016. « C’est cela que nous voulons généraliser » a-t-il expliqué, en annonçant qu’une aide au Tchad et à la Libye serait apportée pour faire de même.
Deuxième point : les pays présents vont approfondir leur action commune pour améliorer la situation sécuritaire en Libye. Sans aller dans le détail, le président français a promis que l’Europe allait aider le pays à améliorer le contrôle de ses eaux territoriales. Il a parlé d’équipement, de formation des gardes-côte, mais également le développement d’infrastructures humanitaires avec le Haut-Commissariat pour les réfugiés et l’Organisation internationale des migrations (OIM).
Troisième point : Emmanuel Macron a annoncé des actions très concrètes en amont de ces flux migratoires, en particulier au Tchad et au Niger. Ce qui a été acté, c’est que les ressortissants africains candidats à l’asile pourront désormais faire leur demande depuis ces deux pays. La France viendrait donc dans un second temps pour favoriser leur arrivée légale et sécurisée en Europe.

Coopération

Sur Niamey et Ndjamena, Emmanuel Macron a promis davantage de coopération sécuritaire, judiciaire, avec une présence militaire sur le terrain, pour prévenir les flux vers la Libye. La France participerait ensuite à l’organisation du retour dans leur pays d’origine des migrants non éligibles au droit d’asile. « Le fardeau ne doit pas aller qu’au Niger et au Tchad », a déclaré le chef de l’Etat.
Une équipe ira sur le terrain pour le suivi de cet accord. Le Niger, le Tchad et la Libye vont préciser leurs besoins sur le terrain et d’autres réunions suivront d’abord en Espagne dans quelques mois, puis au prochain sommet Europe-Afrique.

Sécurité

Devant la presse, le président nigérien, Mahamadou Issoufou a rappelé pourquoi le Niger était fortement impliqué dans la lutte contre l’immigration : « La première raison est morale, parce que le dirigeant africain que je suis trouve insupportable que des milliers d’Africains viennent mourir dans le désert et en Méditerranée. [...] Mais le Niger est aussi fortement engagé pour des raisons sécuritaires, parce que les passeurs qui amènent les migrants en Libye reviennent au Niger avec des armes. Cela pose donc un problème de sécurité. »
Pour le président tchadien, la question ne sera résolue que par le développement.
« Il faut des ressources » a martelé Idriss Déby, qui souligne aussi l’importance de mettre fin à la crise libyenne.

L’ONU monte au créneau

La Libye. Un territoire où les migrants sont victimes des trafiquants, des passeurs, des groupes armés et des forces de sécurité, affirme Antonio Gutteres, le secrétaire général de l’ONU, dans un rapport. Il appelle les autorités libyennes à relâcher immédiatement les migrants les plus vulnérables enfermés dans les centres de détention.
Pour Antonio Guterres, ces personnes les plus vulnérables sont notamment les femmes en danger, les femmes enceintes, les familles avec enfants, les enfants seules et les handicapés.
Une équipe de l’ONU a travaillé depuis le mois de mars sur ce rapport et dresse un constat : celui des violences que subissent les migrants en Libye. Des « violences extrêmes », a déclaré le secrétaire général de l’ONU, qui évoque des cas de travail forcé, de détentions arbitraires, de viols ou encore de prises d’otages.
Ces violences viennent de toutes les parties prenantes à cette situation, ajoute-t-il. C’est-à-dire aussi bien les trafiquants, les passeurs, que les membres des groupes armés et les forces de sécurité libyennes.



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [22344 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [7798 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7418 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [4887 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [4851 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [3902 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [2994 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [2948 lectures]

  Nos Contacts [2828 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2560 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2186 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2147 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [1913 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1798 lectures]

  La Rédaction [1728 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1706 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1620 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1595 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1572 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1569 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [1564 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1523 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1514 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1512 lectures]

  Sébastien Ajavon est candidat [1485 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 2575
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une