Les banques en ligne : de la gratuité à une carte bancaire de luxe ?

Au départ, les banques en ligne promettaient des frais plus bas et une capacité de gestion des comptes plus aisée. Voilà qu’aujourd’hui elles semblent se diriger vers un produit de luxe, par l’offre de cartes bancaires en métal, qui nous retourne plus de vingt en arrière. Quels sont les objectifs visés par cette stratégie, alors que les cartes bancaires sont désormais très souvent le dernier lien qui unit le consommateur à sa banque ?

La banque en ligne : de la gratuité des services à une carte bancaire au tarif mensuel élevé

On compte désormais sept banques en ligne proposant la nouvelle carte bancaire en métal. Ce produit haut de gamme indique un changement de mentalité global de la part de ces nouvelles institutions financières, mais il reste encore de nombreuses néo-banques qui poursuivent leur démarche de banques plus économique. Pour connaître les meilleures offres, voici un comparatif qui vous permettra de trouver votre banque en ligne gratuite et sans conditions.

A découvrir également : 5 avantages du trading en ligne

Celles qui ont décidé de suivre le nouveau mouvement « de luxe », offre désormais cette carte métal, qui permet à son détenteur de bénéficier de certains services spécialisés. Bien que quelques banques facturent entre 10 et 17 euros mensuellement pour son utilisation, d’autres ont conservé la carte sans frais. Lorsque questionnés sur l’utilité de cette carte pour leur institution, les gestionnaires ont indiqué qu’elle a servi à la croissance des banques en ligne, leur permettant de gagner du terrain sur les banques traditionnelles. Cependant, il est encore trop tôt pour déterminer à quel point elle a joué un rôle dans l’augmentation de 150 % des ouvertures de compte, l’année dernière.

La carte métal : un vieux concept recyclé

La carte métal est née en 1999. C’est l’entreprise American Express qui a lancé la première. Elle se nommait « Centurion ». Son objectif était de permettre aux clients les plus fortunés, qui utilisaient cette carte, de bénéficier de services particuliers dans les domaines de la haute couture, la gastronomie, et l’hôtellerie de manière générale. On se dirigeait alors vers un marché élitiste qui voulait créer du « sur-mesure » pour les classes sociales plus aisées.

Lire également : Trading en ligne : la vérité sur le marché CFD

L’idée d’utiliser du métal au lieu du plastique était innovante à l’époque. Aujourd’hui, elle se veut un mode de recyclage, à tous les niveaux. Le problème des cartes plastiques n’est pas nouveau. On utilise notre carte bancaire des centaines de fois en une année, voir même un millier. Une carte en métal permet une solidité plus grande. Il existe d’autres matériaux qui ont fait leur apparition sur le marché des cartes bancaires, au cours des dernières années. C’est le cas entre autres du bois de cerisier, et même d’une carte biodégradable en amidon de maïs.