Pourquoi investir dans l’immobilier d’entreprise ?

Souvent, quand on parle d’immobilier, on a souvent tendance à directement penser aux maisons. Pourtant, ce n’est pas le seul type d’immobilier disponible sur le marché : il y a aussi l’immobilier d’entreprise. L’immobilier d’habitation n’est pas la seule qui porte et rapporte des bénéfices. Pourquoi donc investir dans l’immobilier d’entreprise ?

A lire aussi : Pourquoi faire un contrôle technique automobile ?

L’immobilier d’entreprise

Dans la catégorie de l’immobilier d’entreprise, on classe tous les locaux immobiliers qui ne servent pas de logement. On compte parmi ces immobiliers, les bureaux, les usines, les entrepôts, etc.

Beaucoup l’ignorent, mais ce type d’immobilier est encore plus rentable que celui de l’habitation.

A voir aussi : 5 avantages du trading en ligne

Une forte rentabilité

L’immobilier pour l’entreprise est moins exigeant que l’immobilier des habitations. Avec la flexibilité des contrats, la demande est constante et grandissante. Son rendement varie entre 6 et 9 %.

Une longue durée de location

Les locataires des bureaux, des entrepôts et des usines concluent des contrats sur de longues durées et donc rapportent plus. Les investisseurs parviennent alors réellement à faire du profit sur le pari qu’ils ont fait. Pour qu’une entreprise prenne réellement ses marques, elle ne peut pas se permettre de déménager au bout d’un (01) ou deux (02) ans. Avec l’immobilier d’entreprise, la durée des contrats est comprise entre 3 et 8 ans tout au moins. Pour l’immobilier d’habitation, les contrats peuvent être rompus sous réserve d’un préavis qui est souvent estimé à trois (03) mois. Par contre ici on peut compter sur le fait qu’une entreprise déjà bien reconnue ne pourra pas s’aventurer à déménager du jour au lendemain au risque de perdre dans la foulée certains de ses clients.

Le dispositif légal

Les propriétaires ont la possibilité de facilement faire un recours lorsqu’ils sont confrontés à une situation de non-paiement des loyers. Pour l’immobilier d’habitation, c’est parfois un peu plus compliqué, surtout lorsque d’un jour à l’autre le locataire disparaît.