News

La conversion DIF CPF une opportunité pour se former

La réforme de la formation professionnelle, initiée en 2014, a instauré un changement majeur avec la transformation du Droit Individuel à la Formation (DIF) en Compte Personnel de Formation (CPF). Ce passage constitue une véritable opportunité pour les salariés, les demandeurs d’emploi et les travailleurs indépendants de développer leurs compétences et d’acquérir de nouvelles qualifications. Le CPF offre, effectivement, une meilleure souplesse et une plus grande autonomie dans la gestion des parcours de formation. Cette conversion invite chacun à saisir les opportunités offertes en matière de développement professionnel et d’évolution de carrière.

Du DIF au CPF : une conversion à comprendre

Le Droit Individuel à la Formation (DIF) était un dispositif permettant aux salariés de se former tout en continuant à percevoir une rémunération. Ce droit pouvait être utilisé pour financer des formations certifiantes sur leur temps de travail, mais n’était pas transférable en cas de changement d’entreprise.

Lire également : Décorer un espace de coworking

Avec l’instauration du Compte Personnel de Formation (CPF), le DIF a été converti et les heures non utilisées ont été reportées sur le nouveau système. Contrairement au DIF, le CPF est individuel et attaché à la personne, ce qui signifie que ses droits restent acquis même si elle change d’employeur ou devient demandeur d’emploi.

Toutefois, il faut bien souligner que les heures acquises au titre du DIF doivent être consommées avant le 31 décembre 2020, sinon elles seront perdues définitivement. Les salariés doivent donc utiliser ces heures pour se former dès maintenant afin de bénéficier pleinement des avantages offerts par cette transformation majeure.

A découvrir également : La conformité en matière électrique de l’église et des écoles à Andres prévue pour bientôt

La reconversion professionnelle est souvent source d’inquiétudes chez les employés concernés. Avec la création du CPF, l’accès à une formation qualifiante n’a jamais été aussi facile, puisque chaque titulaire dispose librement des fonds mobilisables selon son projet professionnel sans avoir besoin d’une autorisation préalable. Le salarié peut ainsi planifier sa carrière tout en étant sûr qu’il aura accès rapidement aux ressources nécessaires grâce au crédit disponible dans son compte personnel.

Avec l’utilisation du CPF, les stagiaires peuvent améliorer leurs compétences techniques ou linguistiques, obtenir un diplôme (bac pro, BTS, licence professionnelle…) ou encore acquérir une certification (Anglais professionnel…). Les salariés peuvent aussi profiter de formations pour la création d’entreprise et le développement personnel. Les avantages sont multiples.

La gestion du compte personnel de formation est entièrement dématérialisée. Chaque titulaire dispose d’une application mobile ‘Mon Compte Formation’ où il peut consulter ses droits acquis et les différentes formations éligibles au CPF. Les organismes proposant des programmes éligibles sur leur site internet ont aussi un onglet permettant aux candidats de s’y inscrire.

Il suffit alors simplement de sélectionner la formation qui convient à sa demande en fonction des critères imposés par l’organisme choisi ou bien d’en discuter directement avec son employeur dans le cas où la formation est effectuée dans le cadre d’un accord collectif conventionnel ou national.

Toutes les formations ne sont pas forcément concernées par cette transformation, mais celles-ci doivent être préalablement validées par France Compétences. Cette organisation agréée doit veiller à ce que ces formations soient conformes au Code du travail tout comme aux compétences visées.

Afin que les futurs stagiaires puissent trouver facilement des informations sur les offres disponibles, tous les centres dispensant ces cours disposent désormais d’un portail en ligne spécifique à leurs activités et régulièrement mis à jour.

La conversion DIF CPF représente une opportunité unique pour chaque destinataire souhaitant développer ses aptitudes professionnelles sans avoir besoin de puiser dans sa propre poche grâce aux fonds alimentant le compte personnel de formation.

formation professionnelle

CPF : se former en bénéficiant d’avantages

La transformation du DIF en CPF est aussi une opportunité pour les entreprises, qui peuvent désormais proposer à leurs employés des formations qualifiantes sur leur temps de travail tout en bénéficiant d’un financement public. Les salariés sont donc encouragés à se former et l’entreprise peut tirer profit des nouvelles compétences acquises par ses employés.

La mise en place du CPF a simplifié les démarches auprès des organismes tels que Pôle emploi ou encore l’Afpa (Association nationale pour la formation professionnelle des adultes), puisque ces derniers peuvent directement vérifier le compte personnel de formation du demandeur d’emploi et ainsi évaluer sa capacité à suivre une formation certifiante rapidement.

À titre individuel comme collectif, il est indéniable que la conversion DIF CPF s’avère être un véritable atout dans le domaine de la formation professionnelle. Toutefois, il faut souligner qu’il reste encore beaucoup à faire afin d’améliorer et faciliter l’utilisation du CPF notamment auprès des personnes peu qualifiées qui ont souvent besoin d’une aide personnalisée dans leur parcours professionnel.

C’est grâce aux différentes mesures mises en place depuis 2019 que cette transformation représente aujourd’hui une opportunité unique pour chaque destinataire souhaitant développer ses aptitudes professionnelles sans avoir besoin de puiser dans sa propre poche grâce aux fonds alimentant le compte personnel de formation.

CPF : mode d’emploi pour utiliser ses droits

Il existe plusieurs façons d’utiliser son CPF. Vous devez noter que les heures acquises au titre du DIF ont été automatiquement transférées sur le compte personnel de formation. Les salariés peuvent donc utiliser ces heures pour financer une formation certifiante ou qualifiante.

Depuis janvier 2019, le CSE (conseil en évolution professionnelle) peut accompagner tout demandeur d’emploi dans sa recherche de formation et l’utilisation de ses droits à la formation. Il s’agit d’un accompagnement individuel et personnalisé qui permet notamment aux personnes peu qualifiées ou en reconversion professionnelle de bénéficier des meilleurs conseils pour leur parcours professionnel.

Depuis juillet 2020, le gouvernement a mis en place un nouveau dispositif appelé FNE-Formation, destiné à favoriser l’accès à la formation des salariés placés en activité partielle. Ce dispositif prend en charge les coûts pédagogiques et les frais annexes liés à la réalisation d’une action de formation.

Les salariés doivent se former tout au long de leur vie et ainsi acquérir de nouvelles compétences professionnelles. Les différentes mesures mises en place depuis 2019 ont facilité l’accès à la formation pour les personnes peu qualifiées ou en reconversion professionnelle. Il ne reste plus qu’à continuer sur cette lancée afin d’améliorer encore davantage l’utilisation du CPF dans tous les secteurs d’activité et auprès de toutes les catégories socioprofessionnelles.

CPF : quelles formations sont éligibles

Le CPF permet de financer tout type de formation, qu’elle soit qualifiante ou pas. Toutefois, les formations éligibles doivent répondre à certains critères pour être prises en compte dans le cadre du compte personnel de formation.

La formation doit être certifiante ou qualifiante. Cela signifie que la formation doit déboucher sur une certification professionnelle ou une qualification reconnue par un diplôme d’État.

La formation doit aussi figurer sur une liste élaborée par les partenaires sociaux et l’État. Cette liste est régulièrement actualisée afin de prendre en compte les besoins des entreprises et des salariés en matière de compétences professionnelles.

Il existe aussi des formations qui sont automatiquement considérées comme éligibles au CPF. Il s’agit notamment :

• Des bilans de compétences
• Des actions visant à faire valider son expérience professionnelle (VAE)
• Des formations liées aux premiers secours
• Une préparation aux concours et examens professionnels

Depuis 2020, il est possible d’utiliser son CPF pour financer certaines certifications relatives à la maîtrise des compétences numériques telles que le TOSA® (Test On Software Applications).

Pensez à bien noter que tous les coûts liés à la mise en œuvre effective d’une action de formation sont pris en charge par le CPF : frais pédagogiques mais aussi frais annexes tels que le transport, l’hébergement, la restauration et la garde d’enfants.

Le CPF est un dispositif très intéressant pour les salariés qui souhaitent se former tout au long de leur carrière professionnelle. Il permet effectivement de financer des formations qualifiantes ou certifiantes répondant aux besoins du marché de l’emploi. N’hésitez pas à explorer toutes les possibilités offertes par le CPF afin d’améliorer vos compétences professionnelles et votre employabilité sur le marché du travail.