Tech

Deepfake : c’est quoi exactement ?

Vous avez peut-être déjà entendu parler des deepfakes, cette technologie en plein essor qui questionne l’influence de l’intelligence artificielle dans notre société. Cette technologie suscite en effet à la fois fascination et inquiétude en raison de son potentiel d’utilisation malveillante et de son impact sur la société. Dans cet article nous expliquons plus en détail ce que sont les deepfakes et quels problèmes ils posent.

Comprendre ce qu’est un deepfake

Les deepfakes utilisent des algorithmes d’apprentissage automatique (le deep learning), pour créer des contenus réalistes, tels que des vidéos, des images ou des audios, qui semblent authentiques mais sont en réalité modifiés ou complètement générés. L’IA « apprend »  à partir d’un ensemble de données sélectionnées, puis génèrent de nouvelles informations en imitant les motifs et les caractéristiques du contenu d’origine. Ainsi, cette intelligence artificielle est capable de remplacer le visage d’une personne dans une vidéo existante par celui d’une autre personne, créant ainsi des fausses informations.

A lire en complément : Alight conclut avec succès sa fusion avec Foley Trasimene Acquisition Corp.

L’impact des deepfakes sur la société

Les deepfakes amènent avec eux un certain nombre d’enjeux. Tout d’abord, ils soulèvent des problèmes liés à la confiance envers les médias et leur grand pouvoir d’influence sur l’opinion publique. Avec cette technologie, il devient plus difficile de distinguer les informations authentiques, ce qui favorise la propagation de la désinformation. Les deepfakes peuvent en effet être utilisés pour diffuser de fausses informations, nuire à la réputation de personnes politiques ou même influencer des élections.

De plus, les deepfakes soulèvent des problèmes éthiques et juridiques. Par exemple, leur utilisation abusive peut porter atteinte à la vie privée des personnes, en particulier des célébrités et des personnalités publiques. De nombreuses juridictions n’ont pas encore développé de lois spécifiques pour traiter des questions liées aux deepfakes, ce qui rend difficile la poursuite des auteurs de contenus malveillants. On peut imaginer qu’avec le temps la loi évoluera pour s’adapter à ces évolutions technologiques.

Lire également : Qu'est-ce qu'un disque dur d'ordinateur ?

Le pouvoir des deepfakes sur les mémoires

Selon cet article sur ExpressVPN, les deepfakes ont un impact direct sur la mémoire. Nous l’avons noté précédemment, cette manipulation des images n’est pas seulement une désinformation qui se propage vite, elle affecte également la mémoire en créant de faux souvenir.

En imitant des personnalités ou des événements réels, ils peuvent créer de faux souvenirs en communiquant des informations trompeuses dans notre mémoire. Par exemple, une vidéo deepfake montrant une personnalité politique faisant des déclarations choquantes peut être mémorisée comme un événement réel, même s’il n’a jamais eu lieu. Cette manipulation altère donc notre compréhension des faits et influence nos opinions et nos comportements. On appelle ce phénomène l’effet Mandela. L’effet Mandela se réfère à la tendance des individus à se souvenir d’événements qui ne se sont jamais produits ou à les interpréter de manière erronée. Par exemple, de nombreuses personnes affirment se souvenir de la mort de Nelson Mandela dans les années 1980, alors qu’il est décédé en 2013.

L’influence des deepfakes sur la mémoire individuelle et collective peut avoir des conséquences profondes pour la société. En altérant notre perception des événements passés, ils manipulent nos croyances, influencent les opinions publiques et perturbent les processus démocratiques.