Business

Quel salaire en portage salarial ?

Secteur en plein essor, le portage salarial suscite aujourd’hui l’intérêt de bon nombre de personnes. Vous prévoyez y lancer votre activité ou vous l’avez déjà fait. Toutefois, une question vous taraude l’esprit : à quel salaire peut-on s’attendre ? Plus d’inquiétude. Nous vous disons tout dans cet article.

Le portage salarial : qu’est-ce que c’est ?

Le portage salarial se présente comme un contrat qui met en relation trois différentes parties. Entre autres :

A voir aussi : Quel est le prix d’une assurance pour un scooter ?

  • Un consultant porté ;
  • Une société de portage salarial et
  • Une entreprise cliente.

La différence entre ce type de contrat et les autres réside en effet dans l’accord entre indépendance et salariat.

Aussi, c’est un type de contrat qui se décline en trois volets. Autrement dit, les trois parties doivent conclure trois différents contrats.

A lire également : Horaires du 3900, le Service Client Orange

Le premier, nommé contrat de travail, est relatif au consultant et à la société de portage.

Le deuxième en revanche, est une convention de portage entre le consultant et l’entreprise cliente. Elle a pour but essentiel de permettre aux deux parties de tomber d’accord sur les conditions de leur relation.

Le troisième, quant à lui, est un contrat de mission. En réalité, ce dernier faire le résumé de toutes les modalités afférentes à la réalisation de la mission.

À quel salaire peut-on s’attendre ?

L’un des nombreux avantages et tout premier dont vous bénéficiez avec le portage salarial, c’est le salaire.

En effet, tout professionnel du secteur perçoit de façon mensuelle, un salaire érigé sur un montant HT. Mais comment ? Le calcul est simple. Il suffit de faire la multiplication entre le nombre de fois où vous avez travaillé et le Taux Journalier Moyen.

En réalité, en portage salarial, vous devenez indépendant. Cela dit, vous avez la liberté de définir le taux journalier moyen qui vous correspond. Non seulement cela, vous pouvez également choisir le client qui vous plaît et négocier les missions avec lui.

Ce qui est intéressant, c’est que la hauteur de votre salaire reste conditionnée par votre TJM. Plus ce dernier est élevé et plus votre salaire gagne en valeur.

Cependant, il existe déjà des seuils minimums pour les salaires avec la convention collective. Quel intérêt ?

Ceci vous permet dès lors que vous devenez un professionnel du portage salarial de bénéficier d’un salaire obligatoire.

Ainsi, pour un professionnel salarié porté junior, le plafond représente 70 % de la sécurité sociale. Quant aux salariés « porté sénior et porté en forfait-jour », il en représente respectivement 75 % et 80 %.

Comment se constitue le salaire ?

Le salaire en portage salarial dépend de la facture faite à votre client. Le principe est simple.

D’abord, l’entreprise de portage salarial se charge de recouvrir le chiffre d’affaires obtenu, lorsque la mission est achevée. Ensuite, elle se charge de transformer ce dernier en un salaire brut. En effet, c’est ce dernier qui définira par la suite, votre rémunération mensuelle.

Mais attention. Pour le faire, elle y soustrait aussi bien les coûts de gestion que les nombreux avantages sociaux. Qu’il s’agisse des commissions pour les contractuels en CDD ou encore des congés payés, etc.

À la fin, le salaire avoisine les 50 % du prix de votre montant d’affaires. Le point intéressant, c’est que la possibilité vous est offerte de pouvoir augmenter celui-ci. Comment ? Tout simplement grâce aux frais professionnels déductibles, représentant les frais engagés. Et ce, durant toute la période de la mission.

Quid des modes de paiement ?

En portage salarial, le mode de paiement peut varier d’une société de portage salarial à une autre. Il dépend également de l’option sur laquelle vous avez porté votre choix. Toutefois, deux types de modes demeurent possibles : le versement intégral ou le versement partiel.

Avec le versement intégral, vous recevez la totalité de votre facture pour le mois consommé. Il peut se fait sous forme d’avance, soit parce que vous disposez d’un solde suffisant.

Lorsque c’est par avance, vous bénéficiez d’un salaire, déjà le tout premier mois. Cela dit, l’entreprise de portage salarial vous versera un salaire à la hauteur du montant facturé à vos clients.

Par contre, avec le versement partiel, vous pouvez percevoir votre salaire sur la base du minimum conventionnel. Ceci implique que la société de portage salarial vous avancera votre rémunération en considérant les jours où vous avez travaillé.

Comment calculer son tjm en portage salarial ?

Le TJM correspond au taux journalier moyen. Il s’agit concrètement du montant payé au freelance par l’agence de portage salarial. Si vous ne savez pas comment calculer son tjm, il existe une formule simple : votre CA/2. Effectivement, en portage salarial, le salaire correspond à environ 50 % de votre chiffre d’affaires. Divisez donc le chiffre d’affaires de la journée par deux. Pour calculer le tjm sur un mois travaillé, il faut savoir combien de jours, vous travaillez dans le mois. Effectivement, il est fort probable que vous preniez des jours off. N’oubliez pas de prendre en compte vos diverses charges (matériel, logiciels, etc) pour déterminer votre tjm. 

Une fois que vous connaissez votre taux journalier moyen, cela vous permet d’accepter ou non des missions. En effet, un freelance porté peut facturer à l’heure, à la mission, à la commission ou au forfait. Lorsque vous avez un peu d’expérience en tant que travailleur indépendant, vous allez pouvoir prendre du recul pour mieux fixer vos tarifs, afin d’être plus rentable, au vu des diverses charges à payer et aux frais liés à l’agence de portage salarial.