Business

Zoom sur la trousse de secours en entreprise

On n’en parle pas toujours, mais une trousse de secours en entreprise peut vraiment être d’une grande utilité. Pour certains secteurs d’activité, elle est même obligatoire. Convaincu de l’importance de cette trousse ? Sachez qu’on ne peut pas non plus y mettre de tout et de n’importe quoi. Elle ne servira non plus à rien si les employés ne savent pas utiliser son contenu. Faisons le point sur cette trousse de secours en entreprise.

L’obligation sur la trousse de secours en entreprise

C’est l’article R4224-14 du Code du Travail qui souligne l’obligation de matériel de premiers secours dans les lieux de travail. Cet article reste tout de même assez flou, car il ne précise pas les équipements qu’il faut avoir dans la trousse de secours. Ceci laisse aux employeurs la liberté de composer leur trousse de secours comme bon leur semble.

A lire également : Cabinet d’études, quel est l’intérêt d’un cabinet de conseil ?

Dans l’article R4224-23, on peut lire que le matériel de premiers secours doit être mis à un endroit accessible et visible. Ce n’est donc pas dans le bureau du directeur qui est souvent fermé à clé qu’il doit se retrouver. Si besoin est, installez un panneau qui indiquera son emplacement et mettez également à côté une liste des numéros d’urgence.

Pour le cas d’une grande entreprise, notamment pour une industrie avec plus de 200 salariés et pour une structure avec plus de 500 salariés, il faut aménager un local de soins. C’est une obligation soulignée par l’article R4214-23.

A découvrir également : Médaille du Travail : conditions d'obtention et prime

Le contenu de la trousse de secours en entreprise

Cette trousse doit contenir tous les dispositifs nécessaires aux gestes de premiers secours. En théorie, elle doit être composée :

  • De pansements seconde peau,
  • De sucre,
  • De pansements, de compresses et de sparadraps pour les plaies,
  • D’antiseptique et de produit de rinçage oculaire,
  • D’un pack froid instantané,
  • De crème contre les piqûres et les brûlures,
  • De gel hydroalcoolique,
  • D’une pince à épiler,
  • De ciseaux,
  • De gants pour respecter l’hygiène lors d’une intervention,
  • De thermomètre médical pour contrôler la température du sujet. Vous pouvez choisir votre thermomètre sur cette page.

Ces éléments ne sont pas suffisants pour faire certains gestes de premiers secours. Si les risques d’accidents sont plus importants dans votre entreprise, ce ne sera pas d’une simple trousse de secours que vous devez prendre. C’est une valise de secours dans lequel vous ajouterez des bandages pour l’immobilisation d’un membre ou d’une articulation, une écharpe triangulaire et une couverture de survie.

Dans tous les cas, vous devez aussi mettre dans la trousse ou le sac un guide premiers secours. Ceci sera bien utile pour les personnes présentes sur les lieux afin qu’ils puissent savoir comment réagir face à une situation. Si vous ne voulez pas vous embêter par rapport à la composition de votre trousse de secours, il y a des trousses professionnelles qui sont prêtes.

Une trousse à pharmacie en plus de la trousse de secours

C’est dans la trousse à pharmacie qu’on peut mettre certains médicaments qu’on peut prendre pour faire passer certains maux du quotidien. Il est à préciser que même si vous avez un sauveteur secouriste du travail parmi vos employés, il ne pourra prescrire un traitement aux autres employés en cas de maladie. Sa formation s’est limitée aux gestes de premiers secours. Si vous avez un infirmier de travail, il pourra donner quelques médicaments, mais ceci ne doit pas empêcher le sujet d’aller voir un médecin à l’extérieur.

Vous pouvez mettre dans votre trousse à pharmacie :

  • Un antalgique pour soulager la douleur comme le paracétamol ou un de ses dérivés, l’aspirine. Vous pouvez aussi glisser dans la trousse un anti-inflammatoire non-stéroïdien comme le Nurofène,
  • Un antiémétique pour calmer les nausées et les vomissements comme un médicament à base métopimazine,
  • Un médicament contre les diarrhées. Vous pouvez prendre un pansement digestif, un ralentisseur du transit ou un antisécrétoire intestinal. Il est également possible de mettre dans la trousse à pharmacie un antispasmodique à prendre en cas de douleurs abdominales.

Lorsque vous mettez les médicaments dans votre trousse, gardez les emballages et les boîtes pour qu’on puisse facilement se repérer par rapport à la posologie et à la date de péremption. Vous devez également trier régulièrement les médicaments de votre trousse à pharmacie.