Comment fabriquer son e-liquide ?

38
Partager :

Concevoir soi-même son e-liquide est très intéressant et passe par de nombreuses étapes indispensables. Comme vous pouvez vous y attendre, si vous désirez personnaliser votre e-liquide, il serait préférable de la fabriquer vous-même. Quelles sont les étapes de fabrication d’e-liquide par soi-même ? Eléments de réponse !

Le choix de la base

La base est le premier élément entrant dans la fabrication de votre e-liquide. Liquide neutre sans goût et sans nicotine, elle représente 80 à 90 % de la préparation. En effet, le choix de la base détermine le ressenti à la traversée de la vapeur au travers de la gorge, sa saveur, sa quantité et sa texture.

Lire également : Ouzbékistan : les mariages fastueux interdits

La base est essentiellement composée de deux (2) éléments, à savoir : le Propylène Glycol (PG) et la Glycérine Végétale (VG). Le PG donne une bonne saveur, un bon goût et assure la fluidité du mélange. Autrement dit, la sensation dans la gorge dépend du PG. Le GV quant à lui, détermine la vapeur, car moins il y a de VG, moins il y a de vapeur.

La nicotine

Il s’agit généralement des boosters de nicotine en flacon de 10 ml à diluer dans le mélange. En effet, cet élément permet de faire ressortir la sensation du hit dans la gorge. Ainsi, la nicotine en forme de booster dilué dans la base donne le taux de nicotine voulu.

A découvrir également : Feux d'artifice : les solutions sans formation

Le choix des arômes

Les arômes peuvent être naturels ou artificiels, voire concentrés. Ils permettent de personnaliser votre e-liquide selon vos désirs. Ils définissent la saveur de la vapeur. Il existe des arômes au goût :

  • fruité ;
  • classic ;

À cela s’ajoutent les arômes au goût mentholé. Par ailleurs, ils oscillent entre 5 et 20 %.

Le choix des additifs

Les additifs permettent de révéler les goûts des arômes. Ils varient entre 1 à 3 %. Ils peuvent donner un goût sucré, un goût de fraîcheur ; autrement dit, ils permettent de parfaire les saveurs.

Quelques exemples d’additifs : la vanilline, le sucralose, l’éthy-matol, le menthyl methyl lactate, l’acide malique, le furanéol, le menthol, l’acétyl pyrazine, etc.

Le dosage et le matériel

Un bon dosage base + boosters + arôme est déterminant pour réussir votre fabrication de e-liquide. Il vous faut ainsi connaître la quantité des ingrédients à utiliser. Le calculateur DIY (Do It Yourself) peut bien vous aider.

Par ailleurs, quelques accessoires sont indispensables pour la préparation de votre e-liquide. Vous aurez besoin de : flacons vierges, de seringues, de pipette graduée, des gants en latex, des lunettes de protection…

L’étape de fabrication proprement dite

La fabrication de son e-liquide se déroule en deux étapes distinctes à savoir : la conception du liquide et la maturation du liquide.

La conception du liquide

Après port des lunettes de protection et des gants, vous étalerez votre matériel de fabrication sur un plan de travail bien rangé et propre. Ensuite, à l’aide d’une seringue ou d’une pipette graduée, il faut remplir à moitié votre flacon vierge avec la base. Après, vous ajoutez la nicotine et quelques gouttes d’arômes.

Par la suite, vous ajoutez votre ou vos additifs aux différents goûts puis vous refermerez et secouerez votre flacon pendant quelques secondes. Vous laissez reposer quelques minutes puis vous répétez plusieurs fois cette opération. Par la suite, vous rangerez le flacon loin de la lumière et à la portée des autres. Pour finir, vous vous laverez les mains et nettoierez votre espace de travail.

La maturation

La maturation est le temps qu’il faut observer pour que votre liquide atteigne son haut niveau de développement aromatique. Le temps de maturation dépend des arômes utilisés. Il existe cependant deux méthodes de maturation : le steeping et le breathing.

Fabriquer soi-même son e-liquide n’est pas facile et nécessite de suivre certaines étapes cruciales. Celles exposées ci-dessus vous aideront dans ce sens.

Partager :