Sophie la girafe : quelle est la composition de ce jouet culte ?

48
Partager :
Sophie la girafe

Depuis 1961, l’indémodable idole française des tout petits, sophie la girafe n’a plus à faire ces preuves comme jouet d’éveil et de dentition. Elle permet par les mordillements de soulager les bébés qui souffrent de poussées dentaires. La girafe vulli est désormais l’emblème de toute une génération, avec la barre des 50 millions d’exemplaires dépassés, et multiplie les dérivés toujours dans un souci d’éveil de l’enfant… Cependant présente-t-elle un danger pour l’enfant ?

La girafe Vulli est elle toxique ?

Selon une étude, la célèbre girafe est au cœur d’une controverse qui annonce la présence de traces de nitroamines dans les analyses du jouet bébé. Ce composé chimique oxydé et azoté est la combinaison de nitrites et d’amines qui peuvent représenter des risques pour la santé et à ce sujet, on vous donne plus d’informations sur ce site.

A lire aussi : Quel est l'objectif d'un rapport d'activité ?

Cependant, il est nécessaire de préciser que Sophie la girafe respecte toutes les normes européennes et internationales en vigueur et le taux de produits présents est considéré par les experts comme non toxique. De plus, dans une recherche permanente d’évolution, l’entreprise Vulli cherche à remplir un objectif pour ne trouver plus aucunes substances néfastes. En effet, la société souhaite rester innovante et fournir aux parents une totale sécurité envers ledit jouet en évoluant sur un « zéro trace » de produits susceptibles d’être dangereux pour l’enfant. Avec cette démarche, l’entreprise Vulli rassure les parents face aux accusations qui lui sont faites.

Sophie la girafe 100 % naturelle ?

Sophie la girafe est fabriquée à partir de caoutchouc 100 % naturel d’hévéa. Pour le besoin de suce des enfants, la girafe est décorée de peinture alimentaire sans aucun risque pour bébé. Vous ne trouverez aucuns produits du type PVC, bisphénol A, paraben, ou encore phtalate. Ce qui doit rassurer les parents des enfants en bas âge. D’ailleurs, on parle de ce sujet ici. L’entreprise Vulli, avec Sophie la girafe et à travers tous ses dérivés, continue la recherche pour anticiper de nouvelles mesures et limiter l’impact des différents procédés chimiques sur la fabrication.

A voir aussi : Comment organiser un shower de bébé ?

Sophie la girafe et les moisissures ?

Le jouet bébé est également victime d’une polémique autour du sujet des moisissures. En effet, l’intérieur du jouet aurait été découvert complètement moisi, ce qui inquiète les parents pour la sécurité de leurs enfants. Aux questions, Vulli répond que certains jouets de bain ont effectivement ce genre de problèmes dût à l’humidité qui reste dans le jouet. Pour ce qui est de Sophie la girafe, l’originale, qui est surtout un jouet pour la dentition du nourrisson, la société préconise un nettoyage de la girafe sans produits irritants comme la Javel ou autres produits d’entretien afin de ne pas dégrader la composition du jouet de bébé. Il faut le nettoyer seulement à l’eau savonneuse avec un linge humide et le sécher. Ces recommandations permettront de nettoyer sans danger le jouet de l’enfant. De plus, la notice nous précise qu’il faut impérativement surveiller l’état général du jouet et le jeter lorsque les dents de bébé ont percé le jouet ou qu’il présente une détérioration.

Partager :