Isolation : bien choisir vos nouvelles fenêtres

Les fenêtres sont l’une des principales sources de déperdition de chaleur après la toiture et la porte. Pour une isolation optimale, vous devez donc prendre le soin de bien choisir vos fenêtres. Il faudra pour cela tenir compte de vos besoins, tant d’un point de vue thermique qu’acoustique. Plusieurs critères rentreront en ligne de compte à cet effet. Tour d’horizon de ces modalités !

Isolation des fenêtres : ce qu’il faut savoir sur le vitrage

Le choix du vitrage détermine en grande partie le type d’isolation dont vous allez bénéficier à l’intérieur de votre maison. Pour cela, il serait bien de faire appel à un vitrier professionnel, afin de vous aider à faire un choix conséquent. Sur Nancy et ses environs, nous pouvons vous recommander un professionnel qui saura vous satisfaire. Essayez donc d’en savoir plus à son sujet.

A lire également : Quelles sont les normes de sécurité d'une cuve à fioul ?

Son aide vous sera précieuse dans la mesure où, deux facteurs importants entreront en ligne de compte quant au choix de votre vitrage :

  • Le facteur de transmission solaire (Sw) représentant la quantité d’énergie solaire que transmet votre vitrage. Exprimé en pourcentage, plus le Sw est grand plus les apports solaires agiront dans votre intérieur. Mais s’il est faible, les risques de surchauffe en été seront maîtrisés.
  • Le coefficient de transmission thermique du vitrage exprimant la quantité de chaleur émise par le vitrage. Représenté en Ug, il est exprimé en W/m²K. Plus il est faible, plus vous bénéficiez d’une isolation optimale. Idéalement, il doit être inférieur à 1,1 W/m²K.

S’agissant du vitrage, vous avez trois options. En premier lieu le simple vitrage dont le coefficient de transmission thermique est de l’ordre de 5,7 W/m²K et qui n’est plus très disponible sur le marché.

A découvrir également : Déboucher les toilettes avec un film alimentaire

En second lieu, le double vitrage composé de deux verres et de gaz rare comme l’argon ou le krypton, a un coefficient thermique entre 2,6 et 3,1 W/m²K. Enfin, vous avez l’option du triple vitrage dont le coefficient de conductibilité thermique est de 1,5 W/m²K et parfois moins.

fenetre pvc

Le choix des matériaux

Le choix des matériaux de vos fenêtres est également une modalité importante. Vous aurez à choisir entre le PVC, le bois et l’alu. Bien sûr, chacun de ces matériaux possède ses caractéristiques propres. Le PVC est connu pour son excellente isolation thermique et acoustique, ainsi que pour sa facilité d’entretien. Peu robuste cependant, il n’est pas adapté aux fenêtres de grandes tailles.

Moderne et épuré, l’alu lui, se distingue par sa robustesse. Rigide, nous vous le conseillons pour les fenêtres de grande taille. Par le passé, l’alu était enclin à des réticences compte tenu de sa conductibilité thermique. Mais aujourd’hui, s’il est associé à un système de pont thermique, il vous assure des performances remarquables.

Écologique et réputé pour sa faible conductibilité thermique, le bois reste une valeur sûre en matière d’isolation de fenêtres. Cependant, vous devez veiller à son entretien qui est plus difficile que celui de l’alu et de PVC.

Les types d’ouverture de vos fenêtres

La manière dont vos fenêtres s’ouvrent est aussi un critère de sélection. Elle est souvent fonction de la destination de la pièce où la fenêtre est installée. Vitrage dépoli et fenêtre oscillo-battante se prêtent par exemple à la salle de bain. Pour la chambre à coucher, préférez une fenêtre à ouverture traditionnelle ou oscillo-battante.