Finance

Ce qu’il faut savoir sur le projet Monero et Helium

On compte à ce jour près de 10.000 devises numériques. Si Bitcoin et Ethereum sont toujours en tête de liste aussi bien en termes de popularité que d’efficience, le reste des cryptomonnaies en circulation sur le marché n’en sont pas moins performants. De plus en plus de plateformes blockchain sont également en concurrence avec ces deux pôles crypto avec des solutions face à leurs limitations, avec des innovations ambitieuses ou encore avec des projets uniques et nouveaux en leur genre. Parmi ces derniers, découvrez les projets Monero et Helium !

Zoom sur le projet Monero : le gardien de l’anonymat !

L’anonymat, c’est ce que propose Monero en arrivant sur le marché des cryptomonnaies et cela se vend bien à ce qu’il paraît. En effet, depuis son lancement en 2014, la réserve en circulation sur le réseau est d’environ 18 millions de XMR, le jeton natif de Monero. Outre la confidentialité de ses utilisateurs et de leurs opérations financières sur la plateforme, Monero a également pour objectif de devenir la monnaie virtuelle la plus fongible possible. Une XMR sera alors toujours égale à une autre. Ainsi, il est impossible de relier une transaction à un utilisateur particulier de Monero ou à une identité réelle.

Lire également : Pourquoi opter pour une banque en ligne sans condition ?

Pour ce faire, Monero repose sur une technologie Cryptonote. Il utilise par conséquent des signatures circulaires et des adresses à usage unique aléatoire. D’une part, le concept des signatures circulaires signifie que lors d’une transaction, celle-ci est tout de suite mélangée à d’autres en attente et le  portefeuille de l’expéditeur va former un anneau à partir des clés privées des blockchains des autres utilisateurs. D’autre part, pour préserver leur identité, les utilisateurs vont créer des adresses uniques pour chaque transaction via un système de dissimulation d’adresse.

Investir dans Monero et Helium en 2022 : Est-ce une bonne idée ?

Depuis quelques années, Helium suit une hausse constante dans les plateformes de trading telles que Bitcoin Profit. En effet, sa valeur avoisine actuellement les 15 dollars. Même si la crypto Helium ne connaitra pas encore une explosion de prix, il peut être un bon investissement notamment pour les entreprises qui œuvrent dans le suivi à distance. Seulement, la rentabilité de cet investissement va dépendre surtout de la proximité aux réseaux.

A lire en complément : Anytime : comment ouvrir un compte bancaire pro ?

Quant à Monero, ce réseau présente plusieurs points forts : décentralisation et rapidité de transactions mais surtout confidentialité et fongibilité. Aussi, les analystes trouvent que les hausses et les baisses de son prix sont assez régulières. Il s’agit également d’un bon investissement. Cependant, il faudra faire le bon choix du portefeuille afin de ne pas perdre ses jetons.

Helium : Focus sur le blockchain des IoT !

Existant depuis 2019, Helium est un projet open-source qui prend appui sur sa propre blockchain. Il s’agit d’un réseau IoT qui permet aux appareils sans fil et à faible puissance d’interagir et de s’envoyer des données que ce soit un smartphone, un ordinateur ou une montre connectée. Le projet offre à n’importe quel utilisateur de créer son propre réseau décentralisé et d’avoir son propre hotspot où qu’il soit. Le dispositif mis en place par Helium est compatible avec le réseau de communication LoRaWan. La mise en place de cet écosystème particulier a demandé la commercialisation des hotspots auprès de nombreux particuliers. Actuellement, Helium a déjà commercialisé plus de 10000 hotspots.

Tous les détenteurs d’hotspots seront ainsi récompensés avec les jetons HNT (Helium Network Token), la propre cryptomonnaie d’Helium, à chaque fois qu’un utilisateur se connecte à leur hotspot.

En outre, Helium peut à la fois être miné et staké. En effet, il est aussi bien possible de détenir et de verrouiller des fonds pour valider de nouveaux blocs que de gagner des jetons en utilisant la Gateway en minage intérieur comme extérieur.