Finance

Assurance auto : découvrez les tarifs liés aux chevaux fiscaux

La fiscalité automobile est un élément clé pour les propriétaires de véhicules, car elle influence directement le coût de possession et d’utilisation de leur automobile. Parmi les critères déterminants le montant de cette fiscalité, les chevaux fiscaux occupent une place prépondérante. Ces derniers sont effectivement pris en compte pour le calcul de la taxe sur les véhicules, mais aussi pour l’établissement des tarifs d’assurance auto. Comprendre les liens entre les chevaux fiscaux et les tarifs d’assurance auto permet aux automobilistes de mieux anticiper les coûts associés à leur véhicule et d’optimiser leur budget.

Assurance auto : les mystères des chevaux fiscaux

Les chevaux fiscaux désignent le nombre de CV (chevaux vapeur) officiellement attribué à un véhicule. Leur dénomination ne correspond pas vraiment aux capacités du moteur, mais plutôt au poids et à la dimension du véhicule. Effectivement, plus une voiture est lourde et grande, plus elle aura besoin d’un moteur puissant pour rouler correctement. Cette caractéristique influe sur le coût total de possession d’une automobile car elle permet notamment de calculer la taxe sur les véhicules qui doit être payée chaque année. De même, les compagnies d’assurance prennent aussi ces éléments en compte pour établir leurs tarifs.

A découvrir également : Trading en ligne : la vérité sur le marché CFD

Le prix de l’assurance auto est principalement basé sur deux critères majeurs : le profil du conducteur et l’état du véhicule assuré. Les compagnies d’assurances utilisent aussi la puissance fiscale comme référence pour évaluer leur risque avant de proposer une offre personnalisée à chaque assuré potentiel.

Plusieurs facteurs entrent donc en jeu dans ce processus : entre autres la marque et l’année de fabrication ainsi que les équipements supplémentaires présents ou non dans le modèle choisi par un conducteur particulier.

Lire également : En quoi Unique Casino offre-t-il un service de qualité

Il peut arriver que deux voitures aient exactement les mêmes caractéristiques techniques, sauf qu’une dispose peut-être davantage d’options comparativement à l’autre. C’est pourquoi il n’est pas rare que des voitures de même puissance fiscale aient des écarts de tarifs d’assurance importants.

Pensez à bien comparer les offres proposées par différentes compagnies d’assurances afin de trouver celle qui vous conviendra le mieux en fonction du profil du conducteur et celui du véhicule assuré.

Avant tout, il faut savoir que la puissance fiscale ne doit pas être utilisée comme critère principal pour choisir une voiture, car cela peut se révéler trompeur. Effectivement, certains modèles plus petits ont une puissance fiscale élevée tandis que certains SUV ou berlines haut-de-gamme peuvent avoir un nombre limité de CV officiellement reconnus.

Ceci étant dit, si vous avez déjà acheté votre voiture, sachez qu’il existe plusieurs moyens pour optimiser votre contrat d’assurance auto : misez sur l’utilisation d’un comparateur en ligne spécialisé ou optez pour une formule au tiers ou tous risques selon vos besoins spécifiques. Il est aussi possible de profiter des avantages liés à un bonus-malus adapté à sa conduite (sauf cas particuliers).

Comment votre assurance auto calcule-t-elle votre prime

Pour les conducteurs expérimentés, il peut être avantageux de souscrire à une assurance auto au kilomètre. Cette formule convient particulièrement aux personnes qui utilisent leur voiture de manière occasionnelle ou qui effectuent des trajets courts.

Comme nous l’avons vu précédemment, le nombre de CV d’un véhicule est un critère déterminant pour établir le tarif d’assurance. Effectivement, plus la puissance fiscale est élevée, plus le risque est considéré comme important par les assureurs.

Ceci étant dit, opter pour une assurance basée sur les chevaux fiscaux présente aussi plusieurs avantages : elle permet notamment de s’adapter au budget du conducteur en proposant différentes options selon ses besoins spécifiques et sa situation financière. De même, elle offre souvent une grande flexibilité quant à la durée du contrat (souvent renouvelable tous les ans).

Malgré cela, il existe quelques inconvénients à prendre en compte lorsqu’on choisit ce type d’assurance : tout d’abord, son coût peut se révéler assez élevé dans certains cas (notamment si vous avez acheté un modèle très puissant), mais aussi parce que certains conducteurs peuvent avoir tendance à surestimer leur conduite et donc ne pas prendre assez en compte cette donnée dans leur choix.

Le calcul du tarif d’assurance auto en fonction des chevaux fiscaux est un élément à prendre en compte dans la gestion de son budget automobile. Quel que soit le modèle choisi, pensez à bien vous renseigner auprès de différentes compagnies d’assurance afin d’obtenir une offre personnalisée et adaptée à vos besoins spécifiques.

Pensez à bien garder à l’esprit que choisir une voiture avec beaucoup de CV ne garantit pas forcément plus d’options ou un meilleur confort : il faut avant tout être attentif aux caractéristiques techniques du véhicule (notamment sa consommation) et s’assurer que vous êtes un conducteur prudent.

Chevaux fiscaux : pourquoi les tarifs varient-ils

Pensez à bien souligner les différenciations tarifaires qui peuvent être liées aux chevaux fiscaux pour une même voiture. Effectivement, selon le modèle et la marque du véhicule, le coût d’assurance peut varier considérablement en fonction des compagnies d’assurance proposant l’offre la plus intéressante.

Par exemple, pour une même berline 5 portes avec un moteur diesel de 90 chevaux fiscaux (CVF), on peut trouver des écarts significatifs sur le prix de l’assurance auto entre différentes marques comme Peugeot ou Renault. Cette situation s’explique notamment par les critères spécifiques pris en compte dans le calcul du risque assuré tels que :

• Le niveau d’équipement de sécurité (airbags latéraux, ABS)
• La présence éventuelle d’une assistance au freinage
• L’historique du conducteur (ancienneté du permis)

Avant toute souscription à une assurance auto basée sur les chevaux fiscaux, pensez à bien différencier les assureurs afin de bénéficier au final d’un contrat adapté à ses besoins réels.

Choisir une assurance automobile correspondant aux CVF constitue donc un élément clé dans la gestion financière globale liée à son véhicule personnel. Bien que cette variable ne soit pas exclusive dans l’évaluation des frais afférents à sa voiture • consommation moyenne annuelle en carburant, entretien régulier du véhicule -, elle n’en demeure pas moins un critère déterminant pour définir le coût global d’utilisation de son automobile.

Astuces pour payer moins cher son assurance auto grâce aux chevaux fiscaux

En complément des critères liés aux chevaux fiscaux, il faut prendre en compte d’autres facteurs pour optimiser son assurance auto. Pensez à bien évaluer le niveau de garantie qu’il vous faut en fonction de l’utilisation de votre véhicule (personnelle ou professionnelle) ainsi que du kilométrage annuel prévu. Il peut être tentant de souscrire une assurance au tiers uniquement pour réduire les coûts, mais cela peut se révéler risqué en cas d’accident provoqué par un tiers non identifié ou lorsque la responsabilité n’est pas engagée.

Soyez attentif aux franchises, qui représentent la somme restant à votre charge en cas de sinistre. Plus la franchise est élevée, plus votre prime d’assurance sera basse. Il faut s’interroger sur sa capacité à assumer seul les frais supplémentaires occasionnés par une forte franchise.

• La souscription groupée avec d’autres assurances comme l’assurance habitation
• Les programmes fidélité proposés par certains assureurs encourageants
• La mise en place d’un système antivol performant dans son véhicule permettant souvent de bénéficier d’une ristourne significative sur sa prime annuelle.

Si vous êtes jeune conducteur, sachez qu’il existe des formules spécifiques adaptées aux profils débutants tels que le bonus/malus, permettant de bénéficier de réductions sur sa prime d’assurance en fonction du nombre d’années sans sinistres.

Pour optimiser son assurance auto en fonction des chevaux fiscaux, il faut bien évaluer ses besoins et surtout comparer les offres pour trouver celle qui correspond le mieux à votre profil et à vos attentes.