News

Où faire une formation professionnelle en réalité virtuelle ?

La réalité virtuelle est aujourd’hui un outil largement adopté par les entreprises. De nombreux secteurs utilisent des techniques immersives pour compléter leur contenu traditionnel. Médecine, commerce, industrie, transport… il existe de nombreux cours de formation en réalité virtuelle. Le domaine de la prévention et de la formation à la sécurité est particulièrement sensible à l’immersion. Ce sont deux sujets sur lesquels la réalité virtuelle a le plus d’impact.

Pourquoi utiliser la réalité virtuelle pour l’entraînement ?

Plus de présence, d’attention et de concentration

On sait que la réalité virtuelle est parfaitement adaptée à la formation. La réalité virtuelle vous permet de vous retrouver dans un environnement cohérent et facilement accessible avec les mêmes proportions. Le grand avantage de l’immersion dans la réalité virtuelle est avant tout le sentiment de présence, qui s’intensifie considérablement. De plus, il est capable de générer un univers numérique qui ressemble à la réalité. Pour l’utilisateur qui plonge dans l’immersion, il n’y a aucun effort cognitif à faire. La plupart des débutants ne sont pas confondus avec leur environnement de travail numérique.

A découvrir également : Salles courrier : digitaliser ne suffit pas

La réalité virtuelle fait donc partie des outils de formation traditionnels. Parfois, il dépasse même ses performances et offre un meilleur terrain d’apprentissage. Le taux de concentration et de mémorisation est inégalée , grâce à un engagement fort. Nous enregistrons un taux d’attention de 100 %. Lorsque l’apprenti porte le casque, il plonge complètement son regard dans l’environnement virtuel. Il ne peut rien faire d’autre ni voir quelqu’un d’autre. Il n’y a pas de distraction extérieure, donc vous êtes seul face à la situation et à vos responsabilités. Cela est particulièrement intéressant pour la formation à la sécurité, où vous devez prendre des décisions rapidement et souvent seul.

Apprendre par les gestes et « l’ancrage positif »

La réalité virtuelle semble donc être l’outil idéal pour une formation pratique . Nous pouvons recréer toutes les situations, même les plus rares et les plus dangereuses, le tout en toute sécurité. Ce qui n’est pas possible en présentiel, où l’apprentissage peut parfois rester très théorique. Dans une formation en réalité virtuelle, il est plus facile de le conserver. La réalité virtuelle vous donnera permet de travailler sur la mémoire musculaire, alors que l’étudiant répète les gestes qui seront effectués dans la simulation numérique. Par conséquent, il existe un taux de rétention de 80 % (un an après l’entraînement), contre seulement 20 % pour un entraînement classique moins interactif et immersif.

A découvrir également : Où faire son BBA ?

Ce qui est également intéressant, ce sont les sensations ressenties par les étudiants. Dans les formations virtuelles, on parle souvent d’ « ancrage positif ». Les étudiants se souviennent souvent qu’ils ont réussi leur formation virtuelle. Parce qu’ils répètent des gestes et des situations jusqu’à ce qu’ils aient la solution. C’est complètement différent d’une formation traditionnelle plus théorique, dans laquelle vous apprenez plus que vous ne pratiquez. Avec la réalité virtuelle et cette notion d’ancrage positif, nous donnons plus de confiance à l’étudiant. Cela vous permettra de le refaire plus facilement lorsque vous êtes à risque réel. Les formateurs et les étudiants sont fortement favorables au Nous notons que 85 % des employés ayant reçu une formation virtuelle déclarent préférer apprendre en réalité virtuelle.

Réalité virtuelle : quels sont les avantages logistiques et commerciaux ?

Installation et configuration simplifiées

Reste à savoir si la réalité virtuelle possède tous les avantages de son adoption massive. Aujourd’hui, l’un des points noirs est l’accessibilité de l’outil. Dans des secteurs tels que l’éducation, le budget requis pour mettre en place des sessions d’apprentissage virtuelles peut être un frein. Mais aujourd’hui, avec le développement croissant du matériel, la réalité virtuelle devient de plus en plus accessible. Dans l’environnement professionnel, il existe de nombreuses solutions prêtes à l’emploi auxquelles les entreprises peuvent accéder et utiliser. La seule exigence est d’avoir un casque de réalité virtuelle à portée de main.

Le marché de la réalité virtuelle propose des casques pigistes. Moins chers et techniquement moins complexes, ils sont plus accessibles aux débutants qui se lancent dans la réalité virtuelle. 4D Believe plébiscite également le casque autonome et le conseille à ses clients. Pour Laurent Koucem, directeur général, c’est « le meilleur support ». En fait, ils sont idéaux pour des expériences client courtes et faciles à utiliser, contrairement aux casques de réalité virtuelle connectés à un ordinateur. Les écouteurs indépendants sont sans fil, faciles à transporter, à brancher et à configurer. Évidemment, ils sont plus abordables ; nous trouvons des modèles haute performance qui se situent autour de 450 à 500€. Nous sommes loin d’avoir besoin de milliers d’euros pour obtenir un casque connecté et un PC hautes performances. Les écouteurs autonomes n’ont rien à envier aux écouteurs connectés. Il y a de plus en plus d’innovations, telles que le suivi des mains sur l’Oculus Quest récemment.

Qu’en est-il de l’intérêt pour les formateurs ? L’ Oculus Quest et ses suivi des mains

Pour les formateurs qui souhaitent bénéficier d’une formation virtuelle prête à l’emploi, il n’y a aucune restriction logistique. S’ils fonctionnent avec un casque séparé comme l’Oculus Quest, tout le matériel est à votre disposition : manettes, écouteurs, etc. De plus, 4D Créa fournit un accès Internet partout, même dans les zones blanches. Avec la solution autonome, il y a moins de matériel à transporter et c’est moins cher.

De manière générale, les clients sont heureux d’intégrer la formation virtuelle, c’est un véritable atout pour séduire les entreprises. Cela vous permet de vous démarquer de la compétition grâce à des modules plus amusants. En outre, les formateurs soulignent également que la participation des étudiants est plus forte. Ils se retrouvent pratiquement en action, vont au-delà d’eux-mêmes et font les exercices minutieusement comme s’ils étaient dans une situation réelle. De plus, les entraîneurs peuvent facilement observer les réactions émotionnelles des élèves. Parce qu’ils sont vraiment seuls devant la simulation et ne peuvent pas regarder les yeux du coach ou des collègues pour se calmer. Il est donc très intéressant d’analyser le comportement et la prise de décision des étudiants.

Formation virtuelle sur la sécurité et la prévention

L’observation est le premier apprentissage

Dans le domaine de la sécurité et de la prévention, le catalogue de formations virtuelles est riche. Une typologie est facilement atteignable. La première catégorie concerne la formation virtuelle pour l’apprentissage théorique . Elles prennent souvent la forme de visites sur des sites de production. Avant tout, il s’agit de surveiller les personnes qui y travaillent. C’est un format intéressant pour former les nouveaux employés à la projection dans la ligne de production. Le groupe Ferrero a notamment conçu une visite virtuelle de l’une de ses usines.

La deuxième catégorie de formation en réalité virtuelle est la recherche des risques . L’apprenti travaille dans un environnement numérique où il observe un autre collègue, par exemple dans un atelier industriel. Vous devez savoir si ce dernier fait des erreurs ou se met en danger. Ce type de diagnostic visuel est un bon outil de présentation pour une journée sécuritaire.

Mettre l’apprenti dans une situation et le rendre

Les deux premières catégories sont particulièrement adaptées à l’environnement industriel. Mais d’autres domaines concernent la formation en réalité virtuelle. Par exemple, dans le secteur bancaire, vous pouvez recevoir une formation sur la prise de décision pratique  : comment gérer l’agression ? Ces formations génèrent des scénarios de ramification, où chaque décision d’étudiant a des conséquences variables. Une entreprise a notamment conçu une campagne de sensibilisation visant à encourager les inscriptions aux cours de premiers secours. Il s’agissait d’une simulation d’attaque terroriste, au cours de laquelle des personnes devaient d’abord être identifiées pour aider. Cela a permis de tester la connaissance des gestes de premiers secours.

Enfin, la formation virtuelle pratique par excellence est la simulation technique . Là, nous projetons le stagiaire directement dans son espace de travail. Il reproduit les gestes de son travail quotidien ou apprend à conduire avec précision : conduire un camion, éteindre un feu. Cette formation est particulièrement intéressante pour obtenir un feedback précis de la part des formateurs, qui peuvent observer toutes les décisions prises. Ces formations peuvent vous aider à acquérir des compétences spécifiques en matière de sécurité. 4D Crea a conçu une nouvelle solution, Irwino, pour la formation à la sécurité incendie. Fire VR former les employés à gérer correctement un incendie dans un bureau ou une usine : faut-il toujours demander de l’aide ? Quel extincteur utiliser ? Comment activer l’alarme incendie ? Cette formation guide les étudiants et leur permet de comprendre une situation réelle dans une simulation entièrement numérique et sans risque.

La création d’une simulation sans risque est le premier avantage de la formation en réalité virtuelle. C’est pourquoi la technologie est particulièrement adaptée au domaine de la sécurité et de la prévention. Les entreprises s’en rapprochent de plus en plus, elles doivent trouver des solutions alors que le monde du travail est profondément bouleversé par l’adoption du télétravail de masse. La réalité virtuelle est utilisée pour amener vos employés à travailler à distance, en particulier dans les secteurs industriels où le face-à-face est important, voire essentiel. Ce changement dans le travail conduit naturellement à un développement intérêt pour les techniques d’immersion.