Immobilier : 4 erreurs classiques

29
Partager :

L’immobilier reste l’un des secteurs d’investissement privilégié des particuliers. Si les avantages sont nombreux, quelques erreurs sont toutefois à éviter surtout dans le cadre du parc immobilier neuf qu’on soit ou non novice dans le domaine.

Évitez les investissements coups de cœur

Il est très courant que les futurs investisseurs fassent l’acquisition d’un bien après avoir vu une photo dans le journal ou sur internet. L’achat doit se faire en tenant compte des raisons qui le motivent. Vous devez en effet déterminer si vous achetez pour ensuite le mettre en location, le revendre ou pour y vivre. En fonction de ce que vous souhaitez faire, un type de bien sera plus adapté qu’un autre.

A découvrir également : Une agence immobilière de référence à Rennes

C’est dans ce contexte qu’un promoteur responsable et reconnu comme Icade Immobilier vous accompagnera dans toutes vos démarches. Et ce, dès le choix du bien sur maquette en passant par sa concrétisation et les différentes étapes du chantier. Le professionnel vous aide également à trouver le financement adapté à votre projet.

Prenez le temps d’étudier votre projet d’investissement

Parmi les erreurs à éviter : celle de ne pas avoir pris le temps d’étudier le projet d’investissement en commençant par déterminer la zone où vous envisagez d’investir. Que vous en soyez à vos débuts d’investisseur ou que vous ayez de l’expérience, l’aide des agents immobiliers est toujours nécessaire. C’est par exemple le cas lorsqu’il s’agit de choisir le quartier ou la ville où investir.

A voir aussi : Quels sont les avantages d'une SCPI ?

Les futurs locataires peuvent ne pas apprécier la zone géographique pour diverses raisons. La vacance locative est à craindre dans des secteurs qui n’intéressent pas les futurs locataires. Vous devez également penser à la gestion du bien. En règle générale, il est préférable de confier la gestion de vos biens à une agence spécialisée.

immobilier, les erreurs classiques

Renseignez-vous sur les avantages fiscaux les plus adaptés

Les avantages fiscaux sont, certes, alléchants pour tout investisseur qui se respecte, mais il ne faut pas oublier qu’ils évoluent et changent régulièrement. Certains sont tout simplement supprimés. Il est intéressant de se pencher sur le dispositif fiscal le plus adapté. Si votre projet porte sur l’immobilier locatif, ils seront plus à même de vous conseiller sur les loyers à appliquer pour rester concurrentiel, sur les aides dont vous pouvez bénéficier en tant que propriétaire bailleur. Par exemple la loi Pinel, spécifique aux logements collectifs, est prorogée jusqu’au 31 décembre 2022 et concerne les logements situés dans des bâtiments d’habitation collectifs.

N’utilisez pas vos fonds propres au moment d’investir

Lorsqu’il s’agit d’investir dans un bien neuf, l’une des erreurs les plus courantes commises par les investisseurs est d’utiliser ses fonds propres. Au lieu de cela, il est préférable de souscrire un prêt immobilier. Cependant, vous devez porter une grande attention au taux. Il vous revient de définir les avantages et les inconvénients d’un taux fixe ou ceux d’un prêt à taux variable. Toutefois, à l’heure actuelle, les taux fixes sont stables depuis une assez longue période. Un apport personnel trop important est également à exclure, l’objectif étant de ne pas avoir à s’acquitter de l’imposition sur les revenus fonciers et locatifs. Vous pouvez lire aussi : est-ce bon de courir sur un tapis de course ?

Partager :