Frais d’agence immobilière vente qui paie ?

31
Partager :
Frais d’agence immobilière

La vente d’immeuble est une opération délicate qui nécessite de faire appel aux professionnels de l’immobilier. Une fois la vente conclue, l’agence doit percevoir ses frais. Beaucoup d’acquéreurs se posent souvent la question de savoir qui doit payer les tarifs de l’agent immobilier. Leur paiement porte à confusion, car il peut être payé par le vendeur ou l’acquéreur. Alors, qui finance réellement les frais de l’agence intervenant dans une vente immobilière ?

Les frais peuvent être à la charge du vendeur comme de l’acheteur

Le paiement des frais d’agence immobilière n’est pas régi par une loi stipulant expressément qui doit payer ou pas. Cette décision découle très souvent de l’arrangement entre le vendeur et l’agent. Étant celui qui contacte l’agence pour la vente de son immeuble, il semble logique que ce soit lui qui paie les frais d’agence.

A découvrir également : Quels sont les avantages d'une SCPI ?

Par contre, dans la pratique, cette responsabilité peut lui incomber ou revenir à l’acquéreur. Ce choix est possible grâce à la loi ALUR qui prévoit que le vendeur peut décider de mettre les frais à la charge de l’acheteur.

Tout dépend donc de ce qui a été prévu par le vendeur dans le contrat de vente d’immeuble. C’est en fonction des termes sur lesquels l’agence immobilière et lui s’entendent que les frais seront payés par l’une ou l’autre des parties.

A lire également : Immobilier : 4 erreurs classiques

C’est toujours l’acheteur qui paie !

En fonction de ce qui a été prévu, ça peut être l’acheteur ou le propriétaire du bien qui paie les frais d’agence. Cependant, la réalité est tout autre. Que le choix se porte sur le vendeur ou l’acquéreur, les frais seront toujours déboursés par l’acheteur.

Prenons l’exemple d’une maison ou d’un appartement mis en vente à 600 000 euros avec 4 % de frais d’agence, c’est-à-dire 24 000 euros. Dans le cas où les frais sont à la charge de l’acheteur, le prix de la maison sera affiché à 624 000 euros. L’annonce immobilière précisera que la maison est à 600 000 euros et les frais d’agence s’élevant à 24 000 euros sont à la charge de l’acheteur.

Lorsque les frais d’agence sont à la charge du vendeur, le prix de la maison sera toujours annoncé à 624 000 euros. Cependant, il sera notifié que le bien est vendu avec les frais d’agence inclus (FAI). À cela, s’ajoutera une mention précisant que l’honoraire du professionnel est à la charge du vendeur.

D’une façon ou d’une autre, c’est donc l’acheteur qui paie les tarifs de l’agence immobilière. Même quand cette responsabilité revient au vendeur, les frais sont inclus dans le prix de la maison. Le vendeur aura juste à les déduire plus tard pour payer l’agence.

Des frais qui peuvent se négocier

Les frais d’agence immobilière contrairement aux frais de notaires sont libres. C’est donc l’agent immobilier qui fixe un prix pour ses honoraires et le publie dans la vitrine de son agence. Ce prix peut donc être revu afin de le rendre plus abordable.

La négociation dépendra du montant du bien mis en vente, mais aussi du type de mandat signé. Le mandat peut être exclusif ou non exclusif. Avec un mandat exclusif, le vendeur pourra obtenir auprès de l’agence une meilleure remise en raison de l’exclusivité sur la vente.

Dans une vente, les frais d’agence immobilière peuvent donc être payés par le vendeur ou l’acheteur. Cependant, dans l’un ou l’autre des cas, c’est toujours l’acheteur qui débourse les sous.

Partager :