Santé

Démeler le vrai du faux sur la cigarette électronique et les e-liquides

Le vapotage est devenu un moyen populaire de consommer de la nicotine, notamment chez les personnes qui essaient d’arrêter de fumer des cigarettes. Mais malgré sa popularité croissante, il existe encore de nombreuses idées fausses sur le vapotage et les e-cigarettes. Voici différents faits essentiels que vous devez connaître sur le vapotage.

Les cigarettes électroniques ne sont pas la méthode la plus efficace pour arrêter de fumer

Bien qu’il soit prouvé que les fumeurs qui utilisent le vapotage ont plus de facilité à arrêter de fumer, cela ne signifie pas qu’ils sont non-fumeurs. La plupart des personnes qui vapotent des e-cigarettes inhalent encore de la nicotine ou d’autres substances chimiques présentes dans les cigarettes. Le vapotage ne s’est pas révélé être une méthode efficace pour arrêter de fumer pour tout le monde.

A lire également : Le baume bio Druydès élu meilleur produit bio 2022

Les e-cigarettes sont souvent présentées comme une alternative moins dangereuse au tabac, mais les recherches n’ont pas été suffisantes pour établir qu’elles peuvent aider les gens à arrêter de fumer. Certains professionnels de la santé pensent que les e-cigarettes peuvent détourner les utilisateurs de l’idée d’arrêter de fumer ou d’abandonner complètement la cigarette. La plupart des personnes ont fini par revenir aux cigarettes traditionnelles et aux e-cigarettes.

Le vapotage est moins dangereux que la cigarette, mais il n’est pas sans risque

Les e-cigarettes fonctionnent en chauffant une solution de propylène glycol et de glycérine végétale, ce qui crée un aérosol nommé e liquide (vous pouvez voir différents types ici https://www.vapoclope.fr/72-e-liquides-recharge-cigarette-electronique) que vous pouvez inhaler. Les e-cigarettes sont généralement considérées comme moins dangereuses que les cigarettes traditionnelles, mais cela ne signifie pas qu’elles sont totalement sûres.

A lire également : Le secret de l'alimentation de Tina Cipollari

Selon une étude réalisée par Public Health England, les e-cigarettes sont environ 95 % plus sûres que les cigarettes combustibles. Mais le vapotage expose toujours les utilisateurs à de faibles niveaux de toxines et de substances cancérigènes, notamment lors de l’acte de vapotage lui-même, qui consiste à transformer la solution de nicotine en aérosol sous une forme inhalable.

Le vapotage est de plus en plus populaire, mais il entraîne également de graves complications pour la santé. En une seule décennie depuis son apparition aux États-Unis (2020), on a recensé plus de 2 000 cas de lésions pulmonaires liées à l’utilisation d’e-cigarettes ou au vapotage et près de 70 décès attribués directement à ces seuls dispositifs.

L’e-cigarette crée une dépendance aussi forte que la cigarette ordinaire

Si l’e-cigarette crée une telle dépendance, c’est parce qu’elle diffuse de la nicotine dans les mêmes centres de plaisir du cerveau que la cigarette. Selon certains experts, la nicotine contenue dans les e-cigarettes crée une dépendance, et les gens peuvent facilement absorber plus de nicotine dans leur corps en fumant une cigarette.

La nicotine a de nombreux effets toxiques sur l’organisme, notamment l’échec de la contraception et l’infertilité chez les femmes, l’hypertension artérielle et les complications de la grossesse. Les utilisateurs peuvent acheter des cartouches à concentration plus élevée ou augmenter le voltage de l’e-cigarette pour obtenir une dose plus forte de nicotine. Lorsqu’une personne arrête de vapoter, elle éprouve des symptômes de sevrage, notamment des changements d’humeur et des difficultés de concentration.

L’e-cigarette attire les jeunes générations dans le monde entier

Les e-cigarettes sont aujourd’hui plus populaires auprès des jeunes. Elles sont commercialisées comme des appareils à la mode, peu coûteux et inoffensifs à utiliser, ce qui explique pourquoi elles attirent surtout les personnes qui n’ont jamais fumé auparavant. Même si le vapotage ne contient pas les mêmes produits chimiques que ceux responsables du cancer dans les cigarettes traditionnelles, les experts de la santé estiment que les effets à long terme ne sont toujours pas connus.

L’utilisation des e-cigarettes chez les jeunes peut être attribuée à leur accessibilité. Le vapotage est un moyen facile pour les adolescents et les jeunes adultes d’expérimenter la nicotine lorsqu’ils n’ont pas accès légalement aux cigarettes ou aux produits du tabac. De nombreux parents ont exprimé leur inquiétude à l’égard du vapotage, car la popularité croissante de cette activité signifie qu’il est de plus en plus facile pour les adolescents d’avoir accès aux e-cigarettes et à leurs produits chimiques dangereux.

Le vapotage est dangereux pour le cœur et les poumons

La nicotine est la substance chimique qui rend les cigarettes traditionnelles et les e-cigarettes addictives. Elle vous pousse à vouloir fumer ou vapoter et vous fait ressentir un manque de nicotine si vous ne parvenez pas à le satisfaire. La nicotine est un produit chimique dangereux. Elle augmente la pression sanguine et l’adrénaline, provoquant une accélération du rythme cardiaque et, dans certains cas, une crise cardiaque.

Il a été constaté que le vapotage endommage les cellules qui tapissent notre cœur, ce qui explique pourquoi il est associé à une incidence plus élevée de maladies cardiovasculaires. Le vapotage présenterait également un risque de lésions pulmonaires et de cancer, même si les scientifiques cherchent encore à savoir si le vapotage augmente le taux de cancer chez les personnes qui n’ont jamais fumé de cigarettes auparavant.