Comment savoir quand changer de matelas ?

Actuellement, vous vous demandez s’il est temps de changer de matelas. Cela peut vous sembler facile à savoir à première vue. Toutefois, c’est un processus plutôt complexe.

En cas de douleurs

Le matelas vous permet de vous reposer. Cela veut dire qu’il vous accueille principalement au moment où vous êtes fatigué. Vous ne devez donc y retrouver que confort et repos. A partir du moment où ce n’est plus le cas, vous avez déjà des raisons de le changer. Certains détails précis devraient encore plus vous mettre la puce à l’oreille. Vous devrez vous fier par exemple, aux douleurs.

A voir aussi : L’isolation des murs, des combles et de la toiture : un travail qui demande de la minutie

Lorsqu’un matelas a atteint l’état d’amortissement complet, il n’est plus en état d’accueillir un corps. Si vous vous y couchez, ce sont vos articulations qui emmagasinent de la douleur. Cela devrait vous alerter. Un matelas qui devrait vous permettre de soigner vos articulations ne devrait pas provoquer un mal au cou après réveil. Il ne doit pas non plus être source de douleurs dans les articulations de l’épaule par exemple. Si vous sentez que c’est le cas, ce matelas n’a plus sa place dans le lit. Il doit être changé.

Suivant l’odeur

Le confort est aussi une question d’odorat. Si vous devez passer la nuit sur un matelas qui vous repousse, vous ne dormirez pas en paix. Certes, il y a des moyens de chasser cette odeur. Au cas où elle serait beaucoup trop présente pour être évacuée, vous devrez vous rendre en magasin pour prendre un autre matelas. En procédant de la sorte, vous jugulez le risque de manque de sommeil.

A découvrir également : Volet roulant : faut-il réparer ou remplacer ?

En réalité, si vous passez vos nuits sur un matelas qui ne vous convient pas du point de vue de l’odeur, vous risquez de ne plus avoir envie de dormir. Dès que l’heure du coucher sonnera, ce sera un supplice pour vous. Vous investirez alors votre temps de sommeil autrement, créant ainsi un déséquilibre organique et neuronale.

En fonction des parasites

Même dans les circonstances évoquées plus haut, vous pourriez toujours vous arranger pour dormir sur le matelas en attendant la paye prochaine. Lorsqu’il s’agit de parasites ayant élu domicile dans votre matelas, vous n’y pouvez plus rien. Il est possible avec du bicarbonate et certains produits vendus en pharmacie de tuer quelques-uns. Cela n’empêchera pas que le matelas reprenne encore sa place de logis des parasites. Vous feriez mieux de le changer en même temps. Cela vous évitera des problèmes de peau.

Pour détecter les parasites, vous n’avez qu’à vous fier à vos détecteurs sensoriels. Ils vous signaleront que certaines bestioles vous sucent le sang ou vous piquent.

Pour la qualité de la mousse

Un matelas en fin de vie n’a plus rien à proposer comme mousse. Dès que vous vous y couchez, vous vous y enfoncez. Il ne peut pas vous aider à vous reposer. C’est ce que l’on appelle l’effet cuvette. Vous vous retrouverez comme à l’intérieur du matelas. Il n’y a alors plus de mousse, juste du chiffon de mauvaise qualité.