Santé

Vers une autonomisation des personnes dépendantes

Quand une personne âgée ou en situation de handicap souhaite rester chez elle au lieu de vivre dans un établissement spécialisé, on parle de maintien à domicile. Bien que ce soit leur droit le plus strict, il faut savoir que ce n’est pas facile pour autant. Pour les personnes dépendantes, vivre dans son logement implique nécessairement la mise en place d’aides humaines, matérielles et financières. Avant de choisir cette option, il faut ainsi tenir compte de certains facteurs.

Le maintien à domicile : pour qui ?

Le maintien à domicile est destiné à toute personne dépendante qui ne souhaite pas intégrer un établissement spécialisé pour s’occuper d’eux. Cependant, il arrive que le manque d’autonomie et l’absence de moyens pour y faire face compromettent gravement ce maintien à domicile. Le maintien à domicile est également destiné aux personnes en situation de handicap. Ces personnes, qui sont dépendantes, ont parfois besoin de vivre dans un environnement qui leur est familier, pour garder leurs repères. Le but du maintien à domicile est de les accompagner dans leur vie quotidienne, selon leur handicap. Vous pouvez vous rendre sur le site Actiomservice.com si vous voulez en savoir plus sur ce concept.

A voir aussi : 3 produits naturels pour lutter contre les insomnies

Le maintien à domicile implique donc une aide pour diverses tâches quotidiennes, comme pour la préparation et la prise des repas, la toilette, etc. Cette aide inclut également la réalisation de tâches ménagères, comme la lessive, le ménage, les courses, etc. Toutefois, le rôle le plus important de l’accompagnateur est justement celui de créer un lien fort et particulier avec la personne dont il s’occupe. Cela lui permet d’éviter l’isolement. Il faut savoir que pour que le maintien à domicile puisse être mis en place, il faut des moyens spécifiques.

autonomisation personnes dépendantes

A lire aussi : Pourquoi suivre un régime sans glucide ?

Le maintien à domicile : quels sont les moyens nécessaires ?

Les moyens nécessaires pour mettre en place un maintien à domicile dans de bonnes conditions se divisent essentiellement en trois. En premier lieu, il y a les moyens humains. Les personnes dépendantes ne pouvant plus effectuer les tâches ménagères, elles ont en effet besoin d’une présence humaine pour s’en charger. De plus, il est nécessaire qu’un accompagnateur soit présent pour aider la personne dépendante dans les actes de la vie de tous les jours (toilette, habillage, déplacement, etc.). Parfois, l’accompagnateur tient le rôle de garde-malade en s’assurant du confort physique de la personne dépendante.

En second lieu, il est question d’équipements. Le logement d’une personne dépendante ayant opté pour le maintien à domicile doit en effet subir quelques changements pour être adapté à sa situation. Par exemple, il se peut qu’il soit nécessaire d’installer des appareils sanitaires comme une baignoire ou encore des rampes d’escalier ou un ascenseur. De plus, les personnes dépendantes doivent disposer de fauteuils roulants, de véhicules adaptés à leurs besoins, etc. Pour finir, le maintien à domicile nécessite également des moyens technologiques pour être efficace.

Maintien à domicile : quels sont ses avantages ?

L’avantage principal du maintien à domicile consiste à faire en sorte que la personne âgée ou en situation de handicap puisse garder ses habitudes. Il faut en effet savoir que le changement peut avoir des effets négatifs. Toutefois, le maintien à domicile ne permet pas de limiter les risques d’accidents domestiques, d’où la nécessité d’avoir une personne qualifiée pour accompagner les personnes dépendantes. Néanmoins, sachez qu’il peut arriver que le maintien à domicile d’une personne devienne impossible. C’est notamment le cas lorsque la prise en charge psychologique et médicale de la personne aidée devient problématique. Un internement dans un établissement spécialisé devient alors nécessaire.

Maintien à domicile : quelles sont les aides disponibles ?

Il existe des aides disponibles pour le maintien à domicile d’une personne dépendante. Par exemple, la caisse d’assurance vieillesse peut prendre en charge la prestation de garde à domicile. De plus, il est possible d’utiliser le crédit d’impôt maintien à domicile, afin d’aménager plus facilement le logement de la personne aidée. Il y a lieu de préciser qu’il est possible de bénéficier de cet avantage fiscal jusqu’au 31 décembre 2023. C’est en effet ce qu’il ressort de l’article 117 de la loi n° 2020-1721 du 29 décembre 2020.

Il convient de préciser que selon un arrêt de la cour d’appel administrative de Bordeaux, la nécessité d’obtention du crédit d’impôt doit être justifiée. Un contribuable souhaitant bénéficier de cette aide doit prouver que les dépenses à engager sont destinées à des équipements conçus pour les personnes dépendantes. La preuve que les équipements sont réellement conçus pour une personne dépendante doit être fournie.