Sète : le gérant et l’agent de sécurité d’une discothèque braqués

De nos jours, on peut nettement remarquer une certaine hausse du taux de criminalité. En effet, de plus en plus de personnes sont victimes d’agressions physiques ces dernières années. C’est pour cela que la question de la sécurité est devenue un facteur d’une très grande importance. C’est dans ce contexte qu’un agent de sécurité et un gérant de discothèque à Sète ont fait l’objet d’un braquage. En effet, un client a sorti son arme, car mécontent d’avoir été jeté à la porte. Ces faits se sont déroulés durant cette fin de week-end dernier et tout s’est passé très rapidement.

Le déroulement des faits

Entre la nuit du vendredi et du samedi dernier. Trois clients qui ont bu un peu trop d’alcool dérangeaient d’autres consommateurs et danseurs dans une boite de nuit. De ce fait, ils ont été expulsés de l’établissement. Toutefois, cette situation ne leur a pas plu. Ainsi, ils ont répliqué en envoyant sur la façade de la discothèque des jets de pierre. Cela l’a évidemment totalement endommagée.

A lire aussi : Idées originales pour attirer plus de clients dans son restaurant

Excédés par un tel comportement, le gérant de cet établissement, accompagné des agents de sécurité à Paris sont allés vers eux pour leur demander des comptes. C’est ainsi que l’un d’entre eux sortit subitement de sa poche une arme blanche qu’il pointait vers les deux intervenants. Toutefois, avant de faire un quelconque geste dangereux, il fut rapidement désarmé. Cependant, la police a pu intervenir à temps avant qu’il y ait un affrontement qui aurait pu mal finir.

Les trois agresseurs envoyés en cellule de dégrisement

Suite à une alerte envoyée à la police nationale, celle-ci a pu intervenir très rapidement. Arrivés sur les lieux, les agents des forces de l’ordre ont pu interpeller puis appréhender les trois agresseurs. Ceux-ci ont fait directement l’objet d’une arrestation. Visiblement en état grave d’ébriété, ils ont été amenés directement en cellule de dégrisement du commissariat de Sète. Ceux-ci y ont passé toute la nuit et une partie de la journée.

Lire également : Comment trouver un audioprothésiste près de chez vous ?

Ce n’est qu’à 10 heures qu’ils ont pu être libérés afin d’être placés directement en garde à vue. En effet, au-delà de leur état d’ivresse avancée, leur agression était un motif suffisant pour cela. Leur acte fera notamment l’objet d’un jugement prochainement. Toutefois, on peut aussi noter qu’il n’y a pas eu de blessés dans cette histoire. L’agent de sécurité et le gérant de la boite n’ont pas eu à souffrir de cet incident. Finalement, toute cette histoire s’est bien terminée.