Quels sont les avantages liés au statut-cadre ?

Accéder au statut-cadre présente de multiples avantages. En plus de bénéficier d’un salaire supérieur, l’individu aura également droit à une couverture sociale nettement plus avantageuse et une pension de retraite plus élevée aussi. De plus, les cadres peuvent désormais avoir des horaires libres. Il faut dire qu’avec les forfaits jours qui ne cessent de se généraliser et la jurisprudence vient compléter la loi, les horaires de travail des cadres sont de plus en plus encadrés. L’évolution des mentalités a été véritablement approuvée par les nouvelles générations.

Statut-cadre : quels avantages ?

Participant à des tâches de direction, le cadre supérieur occupe une place privilégiée au sein de l’entreprise. Du fait de son statut, il a droit à de nombreux avantages. Le premier renvoie toujours à la rémunération. Le cadre supérieur est beaucoup mieux payé que les autres salariés. Près d’un quart sur deux reçoit en plus une part de salaire variable. Cela peut être lié à des objectifs de résultats, à une commission sur le chiffre d’affaires, ou encore à l’intéressement.

A lire aussi : Pourquoi faire un contrôle technique automobile ?

Le cadre a aussi toujours droit à une couverture sociale avantageuse. Il est d’ailleurs possible de recourir à l’avocat droit des cadres pour plus de renseignements. Grâce à l’entreprise, 18 % des cadres ont droit à une assurance-vie et 88 % d’entre eux souscrivent à une mutuelle santé par le biais de leur société. Les cadres parviennent également à mieux préparer leur retraite. La pension est toujours plus élevée.

À propos des horaires de travail

Les cadres ont la possibilité d’avoir des horaires de travail libres. S’il est vrai que les cadres ne comptent généralement pas leurs heures, il n’en reste pas moins qu’ils n’aiment pas qu’on les impose des horaires de travail. Un dispositif a d’ailleurs été mis en place afin de permettre aux cadres de décompter le travail non plus en heures, mais en semaines. On l’appelle le « forfait annuel en jours ». De ce fait, le salarié ne sera plus soumis à la règle des 35 heures hebdomadaires. Mais il est toujours tenu d’avoir un cadre légal destiné à bien organiser son temps de travail.

A découvrir également : Un incendie à Saint Omer remporte huit voitures

De plus, les cadres peuvent bénéficier de jours de repos supplémentaires, du moins en principe. Il faudrait toujours prendre le temps de préciser que même si le forfait annuel en jours reste déconnecté de la notion d’horaires de travail, il demeure toujours sous haute surveillance.