Maison

Entretien du chauffage : quels sont les dispositifs concernés ?

En France, la réglementation oblige les propriétaires et les locataires à un entretien annuel de certains systèmes de chauffage. Mais cet entretien va varier en fonction d’un certain nombre de paramètres techniques. Dans tous les cas, il est indispensable de mettre en place les conditions d’un entretien à la fois efficace et sans contraintes pour celui qui en a la charge. Nous allons donc voir ici quels sont les modes de chauffages concernés, ainsi que ce que cela signifie en termes d’entretien.

Un entretien adapté à chaque type de chauffage 

 

Lire également : Abat-jour couleur brique : comment l'intégrer harmonieusement à votre décoration existante

Un entretien poursuit plusieurs objectifs dont les utilisateurs et occupants des logements concernés sont les principaux bénéficiaires. Il s’agit, dans un premier temps, d’une question de sécurité. Un entretien approprié va permettre de garantir le fonctionnement adéquat et limiter de manière importante les risques liés à l’utilisation de son dispositif de chauffage.

 

A lire aussi : Comment prévenir les taches de stylo bille sur les vêtements

Le second objectif tient à la consommation d’énergie inhérente du mode de chauffage utilisé. Un dispositif bien réglé doit pouvoir garantir une consommation optimisée et de potentielles réductions sur les factures énergétiques.

 

Il faut donc, pour cela, s’assurer de prendre chaque année un rendez-vous d’entretien de chauffage avec un professionnel présentant les qualifications et certifications adéquates. Il pourra alors procéder à l’entretien de votre système de chauffage, quel que soit son type : 

 

  • chaudière au gaz ;
  • pompe à chaleur ;
  • chaudière au fioul ;
  • climatisation réversible ;
  • chauffe-eau et cumulus.

Le déroulé d’un entretien : les points clés incontournables

 

Une fois votre rendez-vous pris avec un technicien, différents aspects seront passés en revue au sein même de votre logement. Naturellement, ce sont prioritairement les chaudières qui seront inspectées. Elles sont, dans la plupart des installations, le centre névralgique de tout le système de chauffage d’un logement. Une chaudière à gaz, par exemple, verra sa façade démontée, ses brûleurs brossés et sa chambre de combustion nettoyée. Les arrivées de gaz sont systématiquement contrôlées : aucune fuite ne doit être détectée. Le bon allumage de la chaudière, la mise en sécurité en cas de coupure de l’arrivée d’eau, etc. seront vérifiés point par point.

Le technicien s’assurera des bons réglages du système. En effet, aujourd’hui les radiateurs appartiennent de plus en plus à des ensembles domotiques, ou sont, a minima, liés à un réglage thermostatique avec capteur de température. L’idée est de pouvoir paramétrer au mieux les niveaux de températures en fonction des jours et des heures de la journée. Ce faisant, la consommation d’énergie s’adapte à l’utilisation réelle du logement. Les factures de consommation s’en voient mécaniquement réduites. 

 

Ce suivi annuel est une maintenance préventive : l’inspection assidue de votre matériel de chauffage par un expert va permettre d’éviter ou de réduire fortement le risque des pannes matérielles. L’entretien est un véritable gage de sérénité pour ceux qui veulent pouvoir simplement profiter de leur foyer. Qu’il s’agisse de l’installateur de votre système ou d’un professionnel tiers, l’intervention fait toujours place à l’édition d’un document certifiant en bonne et due forme la réalisation de l’entretien. 

 

Notons que les spécialistes de ce type d’entretien, qui peut faire l’objet d’un forfait mensuel à prix réduit, sont en mesure de travailler sur de nombreuses marques et de nombreux modèles de chaudières, donc très certainement les vôtres.