Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Société / Santé > Une nouvelle structure offre des repas aux enfants et mendiants à (...)

Assistance aux personnes en situation difficile

Une nouvelle structure offre des repas aux enfants et mendiants à Cotonou

Par Réalisation : S.E., 20 avril 2018 à 05:38 | 78 lectures
  

Une nouvelle structure offre des repas aux enfants et mendiants à Cotonou. Une assistance qui ne manque pas de difficultés compte tenu des maigres moyens de la dite structure qui espère dans les prochains jours le soutien de bonnes volontés ou d’autres acteurs sociaux. Notre rédaction s’est rapproché de monsieur Louckman Lassissi, trésorier général de la dite association. Entretien.

Les 4 Vérités : Louckman LASSISSI, pourriez-vous-nous présenter l’ong SCH dont vous êtes le trésorier géneral ?

Louckman LASSISSI : Monsieur le journaliste, l’ong-SCH entendez « Solidarité Cœur de l’Humanité » est une association régie par la loi 1901. Elle œuvre pour la défense des droits humains, en particulier celui de l’enfant en se basant sur l’éducation, la formation et l’intégration des couches sociales vulnérables au Bénin.

Quelles sont les missions et objectifs de votre Ong ?

L’Ong SCH s’est assigné comme mission de promouvoir les droits humains, le développement harmonieux et intégral de la personne et surtout de l’enfant en détresse, en se basant sur l’éducation, la formation, et l’intégration des couches vulnérables.
L’idée véhiculée par les membres de ²Solidarité Cœur de l’Humanité² est de faire en sorte que, les hommes et les institutions acceptent par des actions percutantes, dans un élan de solidarité internationale d’extirper de leur rang l’esprit de fatalisme, pour s’engager dans la construction d’une société plus juste qui confère à l’enfant et aux couches défavorisées le droit d’un développement intégral et harmonieux.

Parlez-nous du fondateur de cette structure et de son président ?

L’idée de la création de l’Ong SCH est venue de Monsieur Nassara Christian, avec la participation de Houngnigbo Mandela, de Houngnibo Freddy, de Hougni Joachim et de Nassara Fernando, qui malheureusement n’est plus de ce monde. Le président en exercice de l’Ong est Monsieur NASSARA Fernando

Distribuez-vous vraiment des repas aux mendiants et aux enfants à Cotonou ?

Oui, c’est vrai, nous distribuons des repas aux mendiants et aux enfants, car nous assistons ces derniers mois, à une situation désastreuse suite à la chasse aux mendiants lancée par la préfecture du Littoral à Cotonou. Dans cette categorie de mendiants, il faudrait le préciser qu’il y a 60 % de personnes à mobilité reduite avec des enfants et des femmes. Cette situation de mendicité dans laquelle vivent ces personnes est due à leur handicap ou autres. Certains d’entre eux sont sans domicile fixe. Cette décision du Préfet signe leur arrêt de mort car ils vivent grâce à la mendicité.

Que vous inspire la décision du gouvernement et de la préfecture, celle de vider nos artères des mendiants ?

Disons que l’actuel gouvernement en voulant cacher la misère a envenimé la situation, sinon de manière génerale, les précédents gouvernements ont failli à leurs devoirs vis-à-vis des béninois, ce qui nous amène a un taux de chômage très élévé et qui malheureusement accentue la misère dans le pays.
Le gouvenement actuel fait de bonnes réformes mais c’est une étape de construction qui va mettre du temps à produire ses effets. Il faudrait noter que notre pays manque de structures de formations, d’insertions et de réinsertion professionnelles adaptées aux problèmes sociaux, économiques que nous rencontrons aujourd’hui.

Recevez- vous des subventions de l’Etat ou autres, comment financez-vous ces repas ?

Nous ne recevons pas encore de subventions. C’est par les cotisations des membres que nous offrons 100 repas par mois aux plus demunis, il y a des mois ou nous ne pouvons offrir cela, du fait du manque de moyens, notre source de motivation est la jarre trouée du roi Guézo, qui rappelle que nous devons être solidaire les uns envers les autres quelque soit notre rangou classe sociale.

Quelles solutions préconisez –vous en tant qu’acteur social à la situation des mendiants ?

Il faudrait dans un premier temps faire un recensement des personnes à mobilité réduite et analyser leur degré d’handicap, afin de pouvoir par la suite assurer leur formation et leur insertion professionnelle, car le Bénin a besoin de tous ces enfants. Même avec un certain degré d’handicap certaines personnes peuvent travailler, mais un travail adapté à leur degré de capacité. D’autre part, nous ne devons pas nous focaliser seulement sur les mendiants car nous avons un taux de chômage inquiétant en général.

Quelles sont les difficultés que vous rencontrez sur le terrain ?

Disons que 100 repas par mois, c’est peu face au nombre de personnes affamées dans nos rues , nous privilégions à la base les enfants et les personnes à mobilité reduites. Sur le terrain malheureusement ce n’est pas évident car nous sommes souvent agressés par des délinquants qui sont prêts à tout pour manger. En ce qui concerne nos dons il y a plus de monde que de denrée alimentaire et par conséquent gérer ce genre de situation est très difficile.

Quels sont les projets de l’ong SCH ?
La distribution de 100 repas par mois est une première étape, nous pourrons augmenter le nombre si toutefois des personnes de bonne volonté nous viennent en aide.
Nous avons pour projets l’ouverture d’un restaurant solidaire à Cotonou, ainsi qu’un centre de formation et d’insertion pour les personnes défavorisées. Ce qui va permettre à certaines classes sociales, enfants et personnes demunies de pouvoir manger, travailler et se soigner. Pour bénéficier de cela il faudra remplir certaines conditions que nous évaluerons.

Sur le panneau de votre siège , il y aun contact en France cela voudrait-il dire que vous avez un siège en France ?

Pas encore, la vice-présidente est une Française, et nous avons quelques membres du bureau executif qui résident en France.

Comment faire pour vous contacter ?
Pour toute personne de bonne volonté qui voudrait nous accompagner avec un don veuillez bien nous joindre au tel : 97056862 ou 96121793 contact au Benin et au (0033)7 51 27 18 81 contact en France. Ou nous écrire à l’adresse : sch.enangnon@gmail.com
Notre siege sociale est a zogbohue lot 2027



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [23602 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [8736 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7666 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [5128 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [5016 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [4681 lectures]

  L’Etat reconnait une nouvelle liste de 37 universités privées [3814 lectures]

  Nos Contacts [3539 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [3470 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [3163 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2713 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2400 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2311 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [2222 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [2081 lectures]

  La Rédaction [2075 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1940 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1879 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1873 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1833 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1803 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1760 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1727 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1681 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1641 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 3050
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une