Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Politique > Les enseignants vacataires mettent fin à la grève

Fronde sociale au Bénin

Les enseignants vacataires mettent fin à la grève

(Le Collectif des syndicats des enseignants vacataires du Bénin appelle les enseignants à reprendre le chemin des cours ce lundi 26 mars 2018)

Par Jean-Louis KOGBEDJI, 25 mars 2018 à 22:24 | 107 lectures
  

Après l’Intersyndicale du primaire et de la maternelle et celle de l’enseignement supérieur, c’est le collectif des enseignants vacataires du Bénin qui vient de mettre un terme à la grève. Dans une motion de suspension de grève, l’intersyndicale appelle les enseignants à reprendre le chemin des cours ce lundi 26 mars 2018.

C’est une avancée de taille. La fronde sociale s’estompe de façon progressive. Pour le bonheur des apprenants.
En effet, les enseignants du secondaire réunis au sein du Collectif des syndicats des enseignants vacataires du Bénin viennent de prendre une décision salutaire (voir en encadré la motion de suspension de grève). Ils ont pris la décision de suspension de grève ce samedi 23 mars 2018. Ces enseignants vacataires, faut-il le préciser, font un nombre non négligeable dans l’enseignement secondaire.

Le spectre d’une année blanche qui planait sur l’enseignement au Bénin a fait réfléchir ces enseignants. Prenant la mesure de l’enjeu, ils invitent à travers la motion de suspension leurs collègues à reprendre comme d’habitude les activités pédagogiques dans les établissements à partir du lundi 26 mars prochain. Ces enseignants ont compris que le gouvernement est favorable au dialogue et a posé des actes crédibles. C’est pourquoi le « Collectif des Syndicats des Enseignants Vacataires du Bénin décide, dans l’intérêt supérieur du peuple béninois et après délibération, à la majorité des membres présents de suspendre la motion de grève en cours pour compter du vendredi 23 mars 2018 et invite les enseignants vacataires à reprendre normalement les activités pédagogiques dans les établissements à partir du lundi 26 mars 2018 et à être prêts pour d’autres luttes en cas d’alerte ».
Par ailleurs, « le collectif en appelle au bon sens des ministres du gouvernement pour le respect des engagements pris dans un délai raisonnable pour la satisfaction des points de la plateforme revendicative ». Avec cette reprise des activités au niveau des vacataires, il faut saluer la bonne foi du gouvernement Talon qui reste ouvert au dialogue. Cette bonne foi du gouvernement Talon a permis la signature de six arrêtés au profit des enseignants.

Reprendre les cours et poursuivre le dialogue doit être le leitmotiv des autres syndicats du secteur de l’éducation car cette option épargnera aux apprenants et à la nation toute entière de lourdes conséquences d’une éventuelle année blanche.
Si les enseignants de la maternelle et du primaire ont montré la voie, et maintenant ceux du secondaire, mieux les vacataires, ceux qui sont encore dans l’attentisme devront suivre le pas et reprendre les cours. Le gouvernement a fait certaines concessions pendant les négociations et ne saurait y dérober.
Le gouvernement s’est engagé pour la signature de six arrêtés d’application du statut particulier des enseignants. Ces arrêtés ont été déjà signés. Le gouvernement a aussi consenti à augmenter le montant de la prime de craie, ainsi que celui des indemnités de documentation. Une concession qui a été appréciée par les partenaires sociaux.
Dans une déclaration à la presse le 14 mars, le ministre d’Etat, Abdoulaye Bio Tchané, informait que l’application desdits arrêtés coûtera plus d’un milliard de francs Cfa en 2018 et un milliard 500 millions en 2019. D’autres progrès ont été aussi réalisés dans les secteurs de la santé et de l’éducation sur la liste des revendications des partenaires sociaux.

C’est dire que la démarche des jusqu’au boutisses est floue. Ils doivent reprendre les cours et déjouer ainsi ceux qui parlent d’une grève politique. Le blocage actuel des salles de classes par certains enseignants est à condamner et à combattre. L’école est autant une chapelle et personne ne doit sous aucun prétexte refuser aux apprenants de se rendre dans les salles de classes. Le gouvernement devra prendre les dispositions pour mettre hors d’activités ceux qui bloquent les salles de classes. Et pour l’avenir des apprenants, ceux qui observent encore la grève sont invités à reprendre le chemin des classes pour le bonheur des apprenants et de la nation tout entière.

Document(s) lié(s) :


Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [23468 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [8590 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7640 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [5101 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [5006 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [4578 lectures]

  L’Etat reconnait une nouvelle liste de 37 universités privées [3604 lectures]

  Nos Contacts [3446 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [3408 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [3140 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2700 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2360 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2296 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [2183 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [2055 lectures]

  La Rédaction [2047 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1927 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1851 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1849 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1812 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1772 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1741 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1711 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1662 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1630 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 2975
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une