Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Politique > Le peuple béninois exige des sanctions à l’encontre des coupables

Scandale du nouveau siège de l’Assemblée Nationale

Le peuple béninois exige des sanctions à l’encontre des coupables

(Il s’indigne contre l’incompétence du gouvernement Yayi : « la violation du Code des Marchés Publics, le lancement du chantier sans une procédure de dépôt de Permis de Construire et le changement de site du projet »)

Par Jean-Louis KOGBEDJI, 11 mai 2018 à 05:05 | 48 lectures
  

Face au scandale du dossier de construction du nouveau siège de l’Assemblée Nationale, le peuple béninois qui a suivi avec attention le lundi 7 mai 2018, l’intervention au parlement du ministre du cadre de vie à propos exige, tout comme les députés et autres acteurs de la société civile des sanctions contre les coupables. Que les mis en cause de ce gros scandale dans lequel des milliards de francs CFA ont été détournés soient livrés à la justice, exigent les Béninois.

Des dirigeants s’amusent avec les deniers publics au Bénin. Le gouvernement de l’ancien président de la République Boni Yayi est sur le banc des accusés dans le chantier de construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale.

Dans leurs interventions au cours de la plénière de ce lundi au parlement, les députés ont exigé que les coupables soient livrés à la justice. Aux députés s’ajoutent les acteurs politiques, ceux de la société civile, bref l’opinion publique. Ils s’indignent.
En son temps, le président Nago a condamné la gestion faite de ce dossier de construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale. Des informations de sources concordantes avaient en effet révélé fin 2011 que les marchés entrant dans le cadre de la construction de ce site avaient été saucissonnés et partagés comme de petits pains aux partisans politiques du gouvernement Yayi. Députés, cadres de l’administration, parents, et même des sociétés liées à des proches du Chef de l’Etat ont bénéficié de mirobolants contrats. Abattu en son temps par ces révélations, le président Nago a soutenu à la tribune de l’Assemblée nationale qu’une magouille a caractérisé la passation de ces marchés. Aujourd’hui les faits lui donnent raison.
Les conclusions du Cabinet Quali-consult en disent long. Selon le rapport d’audit technique, juridique et financier du chantier de construction du siège de l’Assemblée nationale, l’exécution des travaux a été marquée par de nombreux et graves dysfonctionnements à tous les niveaux.

Sur le plan organisationnel par exemple, c’est l’intrusion permanente du Gouvernement, le Maître d’Ouvrage, alors qu’il n’avait ni l’intelligence, encore moins les compétences indispensables, qui a entravé la bonne exécution de l’ouvrage. Leur manque de professionnalisme notoire a fait engloutir 22 milliards de frs du contribuable béninois dans la gadoue. D’un montant prévisionnel global estimé à environ 18 milliards 500 millions de francs cfa, le projet de construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale a connu un engagement financier d’environ 20 milliards de francs Cfa de la part de la société SERHAU SA, maître d’ouvrage délégué, qui a déjà reçu un versement de plus de 22 milliards de francs cfa. Triste.
Le rapport d’audit présenté aux députés ce lundi 7 mai au parlement révèle aussi que « la plupart des marchés passés par le MOD n’ont pas été entérinés par la Direction Nationale de Contrôle des Marchés Publics (DNCMP), conformément aux dispositions du Code des Marchés Publics*, la SERHAU s’est contenté d’avis de non objection (ANO) du Maître d’Ouvrage. Aussi, le chantier a été lancé en l’absence de toute procédure de dépôt de Permis de Construire (PC) ; cette négligence grave a entrainé le non-respect de la réglementation en matière de Sécurité Incendie. En situation normale, les attendus du Permis de Construire devaient être délivrés par le Groupement des Sapeurs-Pompiers.

A la suite du déplacement du projet du site originel sur terre ferme sur un site plus délicat au bord de la lagune de Porto-Novo, le bureau d’étude technique AUXI BTP, en charge des études techniques d’ingénierie Génie Civil, a renoncé au reste de sa mission après les premiers appels d’offres ; ce qui a engendré d’énormes difficultés de maîtrise de ce volet par la suite ».
Le Chantier de l’Assemblée nationale constitue aujourd’hui un gros scandale et l’un des plus gros éléphants blancs de Boni Yayi qui a fait usage d’un amateurisme qui ne dit pas son nom. Les béninois indignés ne demandent qu’une chose : que les auteurs des dysfonctionnements constatés soient livrés à la justice et sanctionnés.



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [23571 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [8716 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7662 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [5121 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [5014 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [4668 lectures]

  L’Etat reconnait une nouvelle liste de 37 universités privées [3787 lectures]

  Nos Contacts [3530 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [3457 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [3159 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2711 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2391 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2309 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [2214 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [2076 lectures]

  La Rédaction [2072 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1938 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1874 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1870 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1830 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1797 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1756 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1724 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1679 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1638 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 3050
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une