Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Actualités > Conseil des Ministres > Le gouvernement veut réinventer Ganvié

Conseil des ministres

Le gouvernement veut réinventer Ganvié

Par La Rédaction, 9 mars 2017 à 03:29 | 226 lectures
  

« Réinventer la cité lacustre de Ganvié » est l’un des projets phares retenu par le PAG, en vue de faire du tourisme, un pilier majeur de l’économie béninoise. Ce projet vise à faire de Ganvié, à travers la réhabilitation de son habitat, de son cadre de vie et de sa protection environnementale, un site pilote de mise en valeur d’un tourisme lacustre respectueux de l’authenticité et des normes environnementales. Le Conseil des ministres a pris connaissance des conclusions de l’étude de faisabilité du projet et a instruit le Ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable à l’effet de faire engager les études de détails qui porteront sur 9 secteurs d’intervention. Lire le point de presse du conseil des ministres.

Le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement, a présidé le Conseil des Ministres de ce jour, mercredi 8 mars 2017.
Au nombre des dossiers étudiés, j’ai retenu trois (03) sujets majeurs à votre attention.
1- Projet de décret portant transmission à l’Assemblée nationale, pour autorisation de ratification, de la Convention Médicrime.
La Convention MEDICRIME est une Convention de droit pénal contre le trafic des faux produits médicaux et les infractions similaires menaçant la santé publique.
Cette convention du Conseil de l’Europe, ouverte à tous les pays, est entrée en vigueur le 1er janvier 2016. Elle vise à prévenir et à combattre les menaces qui pèsent sur la santé publique. Elle incrimine certains actes, protège les droits des victimes des infractions établies conformément à la Convention.
La ratification, par le Bénin, de cette Convention, participe de la volonté du Gouvernement de renforcer la législation sur le trafic des faux médicaments et la vente illicite des produits pharmaceutiques.
Par ailleurs, notre pays a abrité de nombreuses rencontres dédiées à la lutte contre les faux médicaments.
Il s’agit en l’occurrence de la rencontre internationale de Cotonou (en octobre 2009), initiée par la Fondation Chirac et ayant débouché sur « l’Appel des Chefs d’Etat et de Gouvernement contre les faux médicaments ».
Il s’agit aussi du Forum, organisé à Cotonou en octobre 2016, sur la qualité du circuit d’importation et de distribution des médicaments.
En outre, le Gouvernement affiche dans ˝Bénin Révélé˝ un volet relatif à l’amélioration des services sanitaires qui prévoit notamment des actions de lutte contre la contrefaçon des produits médicaux et la distribution des faux médicaments.
Ces actions de lutte ont été récemment engagées et seront poursuivies contre les acteurs de commerce illicite de médicaments.
La ratification de la Convention MEDICRIME s’inscrit donc dans cette stratégie et vise à améliorer les services sociaux de base, à renforcer l’assainissement du sous-secteur pharmaceutique et ce, dans l’intérêt de la santé des populations.
C’est pourquoi le Conseil a adopté le projet de décret, et a instruit les ministres concernés à l’effet d’obtenir de l’Assemblée nationale, l’autorisation de ratification de la Convention MEDICRIME, et la formalisation de ladite ratification auprès du Conseil de l’Europe.

2- Mise en œuvre du projet « Réinventer la cité lacustre de Ganvié ».
Le projet « Réinventer la cité lacustre de Ganvié » est l’un des projets phares retenu par le PAG, en vue de faire du tourisme, un pilier majeur de l’économie béninoise.
Ce projet vise à faire de Ganvié, à travers la réhabilitation de son habitat, de son cadre de vie et de sa protection environnementale, un site pilote de mise en valeur d’un tourisme lacustre respectueux de l’authenticité et des normes environnementales.
Il s’agit donc bien de réinventer Ganvié sur ses bases culturelles et sociales fortes et solides.
Il s’agit aussi de l’inscrire, dans un processus de réhabilitation et de rénovation, sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO sachant qu’il est seulement, à ce jour, inscrit sur la liste indicative de l’Organisation.
Le Conseil a pris connaissance des conclusions de l’étude de faisabilité du projet.
Il a instruit le Ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable à l’effet de faire engager les études de détails qui porteront sur 9 secteurs d’intervention, à savoir : l’urbanisme, la rénovation de l’habitat, les équipements de confort, la santé, l’enseignement, la formation continue, l’environnement du lac, la pêche et le tourisme.
Chaque secteur fera l’objet de développement de projets spécifiques. Ce projet impactera à terme les populations locales de toute la Commune de SO-AVA.
La durabilité du projet appelle donc une adhésion des populations à la base et des élus locaux. Le Gouvernement s’y emploiera.

3- Rencontre d’une délégation du Bénin avec les autorités françaises pour l’opérationnalisation du processus de restitution des biens culturels du Bénin en France.
Le Conseil a autorisé l’organisation d’une rencontre entre une délégation officielle du Bénin et les autorités françaises pour l’opérationnalisation du processus de restitution des biens culturels du Bénin en France.
Faut-il le rappeler, cette demande de restitution se justifie par le souhait de notre pays de mieux faire connaître à nos populations la valeur de nos biens culturels et historiques à l’étranger.
La démarche du Bénin respecte la vision de l’UNESCO pour le transfert des biens culturels à leurs pays d’origine ou pour leur restitution en cas d’appropriation illégale.
En effet, sur la base de la Convention de 1970, plusieurs pays africains, américains ou asiatiques ont déjà pu récupérer nombre de biens culturels ou historiques auprès de pays étrangers.
Au titre des biens réclamés par notre pays, figurent les trésors des Rois de Danxomè emportés par le conquérant français.
Plusieurs démarches ont été déjà engagées en direction de la partie française.
La rencontre dont l’autorisation a été approuvée par le Conseil, offrira l’occasion de poursuivre les pourparlers afin de faciliter l’accès à ces objets emportés.
En marge de cette rencontre, notre délégation profitera également de l’occasion pour engager les formalités nécessaires à la récupération des documents que le professeur Gilbert ROUGET se propose d’offrir gracieusement à notre pays.

Enfin, à l’issue de la séance, le Conseil a autorisé l’organisation à Cotonou, du 13 au 15 mars 2017, de la 10ème édition de la Conférence internationale sur le Karité qui rassemblera 500 intervenants de l’Industrie du karité, et dont le thème central est intitulé les graines du changement.
Je vous remercie.



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [22748 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [8009 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7462 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [4914 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [4906 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [4035 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [3092 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [2990 lectures]

  Nos Contacts [2953 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2588 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2227 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2185 lectures]

  L’Etat reconnait une nouvelle liste de 37 universités privées [1999 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [1943 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [1905 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1824 lectures]

  La Rédaction [1820 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1734 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1672 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1648 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1609 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1604 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1551 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1544 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1541 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 2675
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une