Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Actualités > Conseil des Ministres > Le gouvernement décide de la liquidation de deux agences

Conseil des ministres

Le gouvernement décide de la liquidation de deux agences

Par Pascal Irenée KOUPAKI, 15 décembre 2016 à 03:32 | 187 lectures
  

En plus de la liquidation de quatre société d’Etat dont l’Onasa, la Sonapra, le gouvernement vient de décider de la liquidation de deux nouvelles agences. Il s’agit de l’agence nationale de la mécanisation agricole (Agma) et de l’agence de promotion hydroagricole (Apa). C’est le ministre d’Etat, Secrétaire générale de la Présidence de la République, Pascal Irénée Koupaki qui a annoncé la nouvelle lors de son point de presse.

Le Conseil des Ministres a tenu sa séance hebdomadaire ce jour mercredi 14 décembre 2016, sous la présidence de Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat, Chef du Gouvernement. Le point de presse de ce jour portera sur 3 points majeurs.
1- Charte africaine sur les valeurs et les principes du service public.
2- Poursuite de la rationalisation du cadre institutionnel du MAEP.
3- Situation de certains projets financés par la BAD au Bénin.

1. Charte africaine sur les valeurs et les principes du service public et de l’administration.

Cette Charte a été adoptée par la Conférence des Chefs d’Etat de l’Union Africaine le 31 janvier 2011. Notre pays l’a signée en janvier 2012. L’adoption de la Charte est une étape importante vers la réalisation du Programme de l’Union Africaine sur les valeurs partagées relatives à la gouvernance.
L’objectif global de la Charte est de promouvoir les principes et les valeurs morales inhérentes aux activités des agents du service public en vue d’assurer les prestations de services transparentes. Elle vise à améliorer la fonction publique africaine et à mettre sur pied une administration capable de fonctionner dans les conditions optimales d’intégrité, d’équité et d’efficacité.
La ratification de la Charte africaine sur les valeurs et les principes du service public et de l’administration permettra au Bénin de s’intégrer dans la dynamique régionale d’attachement aux valeurs nouvelles de gouvernance.
Le Conseil a adopté le projet de décret portant transmission à l’Assemblée Nationale, pour autorisation de ratification, de la Charte africaine sur les valeurs et les principes du service public de l’administration.

2- Poursuite de la rationalisation du cadre institutionnel du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.

Le Conseil a pris récemment des décisions relatives à la rationalisation du cadre institutionnel du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche.
Au cours de la séance de ce jour, le Conseil a examiné le rôle et les missions de l’Agence de Développement de la Mécanisation Agricole (ADMA) et de l’Agence de Promotion des Aménagements Hydroagricoles (APHASA).
Il se dégage de cette analyse un constat de redondance avec des chevauchements opérationnels entre ces deux agences (ADMA et APHA) et les nouvelles structures en création à savoir, les Directions Départementales de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, les pôles de développement agricole et les Agences Territoriales de Développement Agricole. Les activités de l’Agence de Développement et de la Mécanisation Agricole (ADMA) et de l’Agence de Promotion des Aménagements Hydrocarbures (APAH) devront être intégrées à celles des sept Agences territoriales de développement agricole, pour davantage de cohérence, de synergie et d’efficacité.
Le Conseil a donc décidé de la liquidation de l’ADMA et de l’APAH, pour une meilleure gouvernance du secteur agricole, l’un des principaux leviers de développement économique, de création d’emplois et de revenus.
A l’issue de cet examen général du cadre institutionnel du MAEP, le Conseil tient à rassurer le personnel des structures dont le processus de liquidation sera engagé, que la question sociale sera traitée avec le plus grand soin, dans un cadre responsable et serein.

3- Situation de certains projets financés par la Banque Africaine de Développement au Bénin.

Le Ministre d’Etat chargé du Plan et du Développement a présenté une Communication sur la situation de certains projets financés par la BAD dans notre pays.
On retient de cette Communication que les rapports d’audit de certains projets n’ont pas été transmis à la BAD et que les rapports d’audit d’autres projets n’ont pas été validés par cette institution de financement du développement.
Par ailleurs, il a été constaté que les soldes des comptes spéciaux de onze projets clôturés durant la période 2009-2015 n’ont pas été apurés.
Les Coordonnateurs de tous les projets concernés devront produire les pièces justificatives des dépenses en instance d’apurement dans les plus brefs délais, au risque d’être mis en débet ; c’est-à-dire que le montant non justifié par un Coordonnateur devient une dette vis-à-vis de l’Etat, qu’il doit bien entendu la payer.
Le Conseil a instruit les Ministres assurant la tutelle des projets concernés aux fins de prendre les dispositions nécessaires afin que notre pays se mette à jour vis-à-vis de la Banque Africaine de Développement, d’ici au 31 décembre 2016.
Je vous remercie.



Les articles les plus lus

  Aubin Akpohounkè de Canal 3 gagne le pari [469 lectures]

  Plus de soixante personnes tuées par de l’alcool frelaté [466 lectures]

  Lalo demande à Yayi un bon positionnement de Rosalie Sognon [462 lectures]

  Le plan de développement communal de Dangbo adopté [458 lectures]

  La liste des 18 joueurs retenus pour le match Congo- Bénin [457 lectures]

  Une religieuse accouche sans savoir qu’elle était enceinte [457 lectures]

  Gilles Hervé Noudohouénou activement recherché [454 lectures]

  Le maire de Bopa condamné à deux mois d’emprisonnement avec sursis [454 lectures]

  Le camp Buhari revendique la victoire [452 lectures]

  Les travailleurs de la Sonapra répliquent [451 lectures]

  La Fédération des acconiers et chef sécurité sollicitent Jonas Gbian et Djènontin [450 lectures]

  Deux magistrats béninois lancent un livre [448 lectures]

  Louis Phillipe Houndégnon passe le témoin, ce jour [446 lectures]

  Boni Yayi reçoit Rachidi Gbadamassi [444 lectures]

  Yayi n’a pas pu se rendre à Bujumbura [444 lectures]

  Qui est Papa Wemba de son vrai nom Shungu Wembadio Pene Kikumba ? [443 lectures]

  Le Dob fait la première délibération du Bac 2017 demain [440 lectures]

  Unanimité autour du budget de l’Etat [439 lectures]

  La Sbee ouvre de nouvelles agences bientôt [438 lectures]

  En attendant la proclamation des résultats définitifs [438 lectures]

  53 chefs d’Etat ont confirmé leur présence [436 lectures]

  Les artisans de la suppression de cette fête chassés du couvent ORO [435 lectures]

  La Cour d’Appel déboute Bolloré [435 lectures]

  Ca passe pour le Brésil [434 lectures]

  Un réseau mondial honore le général Fernand Amoussou [434 lectures]

Voir aussi : 0 | ... | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | 225 | 250 | 275 | ... | 2625
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une