Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Economie / Tech > Le gouvernement Talon a réalisé des prouesses, selon une mission du (...)

Amélioration de la gouvernance, de la transparence et accélération des réformes au Bénin

Le gouvernement Talon a réalisé des prouesses, selon une mission du FMI

(« L’activité économique en 2017 a continué d’être robuste, soutenue par une production record de coton », précise la Mission du FMI)

Par Armelle C. CHABI, 3 avril 2018 à 19:54 | 48 lectures
  

Une équipe des services du Fonds monétaire international (FMI) dirigée par Norbert Toé, chef de mission pour le Bénin, a séjourné au Bénin du 21 mars au 1er avril 2018.Elle a mené les entretiens sur la deuxième revue de l’accord au titre de la facilité élargie du crédit (FEC). En fin de mission, elle informe à travers une déclaration que le gouvernement Talon a réalisé des prouesses en ce qui concerne la gouvernance, la transparence et l’accélération des réformes au Bénin.

Le Bénin avance. Une Mission du FMI vient de le témoigner, chiffres à l’appui. En 2017, le Bénin a réalisé un boom dans le secteur cotonnier. « L’activité économique en 2017 a continué d’être robuste, soutenue par une production record de coton et la reprise de l’économie nigériane », a déclaré Norbert Toé, chef de mission pour le Bénin.

Chiffres à l’appui, et parlant des prouesses réalisées, Norbert Toé indique que la croissance économique est estimée à 5,6% en termes réels et l’inflation est devenue positive pour l’année en raison d’une hausse des prix des produits alimentaires et pétroliers au cours du dernier trimestre.

Les perspectives à moyen terme restent favorables. Selon le FMI, la croissance économique devrait s’accélérer pour atteindre un peu plus de 6% sur la période 2019–22, tirée par une hausse des investissements privés. L’inflation devrait rester inférieure au taux de convergence de l’UEMOA de 3%. La trajectoire d’assainissement budgétaire programmée vise à ramener le déficit budgétaire (y compris les dons) au-dessous du critère de convergence de l’UEMOA de 3% du PIB d’ici 2019.
Il a été convenu avec les autorités de la nécessité de poursuivre les efforts pour renforcer la gouvernance et la transparence. Cette entente vise aussi à accélérer les réformes en cours visant à améliorer l’environnement des affaires.
La mission du FMI note des améliorations dans plusieurs domaines et encourage le gouvernement à rendre opérationnel le comité interministériel récemment créé en charge de piloter les réformes de l’environnement des affaires.
L’équipe de Norbert Toé a travaillé avec le gouvernement et les partenaires au développement tels que les Nations Unies et la Banque mondiale pour évaluer les plans sectoriels pour la santé, l’éducation et l’assainissement de l’eau, conformément au Plan national de développement du Bénin.
La mission dit avoir initié un exercice de chiffrage des coûts nécessaires pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) dans ces trois secteurs d’ici 2030.

Sur la base de cet exercice d’évaluation des coûts au Bénin, un document de synthèse sur les coûts et le financement nécessaire sera préparé. Ce document de synthèse devra être présenté en octobre prochain au cours de l’Assemblée générale des Nations Unies.
Le Bénin avance en dépit malgré la crise provoquée ou fabriquée dans certains laboratoires pour freiner l’élan du gouvernement Talon.


Déclaration publiée par M. Toé à la fin de la visite de la Mission du FMI au Bénin

3La mission et les autorités béninoises sont parvenues à un accord sur les politiques devant permettre l’achèvement de la deuxième revue du programme appuyé par la FEC en faveur de la République du Bénin. Le Conseil d’administration du FMI devrait examiner cette revue en juin 2018.

L’activité économique en 2017 a continué d’être robuste, soutenue par une production record de coton et la reprise de l’économie nigériane. La croissance économique est estimée à 5,6% en termes réels et l’inflation est devenue positive pour l’année en raison d’une hausse des prix des produits alimentaires et pétroliers au cours du dernier trimestre. Le déficit du compte courant de la balance des paiements s’est légèrement creusé en 2017, reflétant la hausse des importations des biens suite à l’augmentation des investissements. Les perspectives à moyen terme restent favorables, la croissance économique devrait s’accélérer pour atteindre un peu plus de 6% sur la période 2019–22, tirée par une hausse des investissements privés. L’inflation devrait rester inférieure au taux de convergence de l’UEMOA de 3%. La trajectoire d’assainissement budgétaire programmée vise à ramener le déficit budgétaire (y compris les dons) au-dessous du critère de convergence de l’UEMOA de 3% du PIB d’ici 2019.

“La mise en œuvre du programme appuyé par la FEC reste globalement satisfaisante. Sur la base des données disponibles, tous les indicateurs de suivi du programme (quantitatifs et structurels) fixés pour fin décembre 2017 ont été respectés. En particulier, la mobilisation des recettes intérieures et les dépenses consacrées aux programmes sociaux prioritaires ont dépassé les objectifs du programme. La mission a exhorté les autorités à intensifier la mobilisation des recettes intérieures dans le cadre d’une stratégie à moyen terme visant à maintenir la forte performance des recettes et continuer à allouer davantage de ressources aux programmes sociaux. Des efforts sont également nécessaires pour renforcer l’évaluation et la hiérarchisation des nouveaux projets d’investissement et, plus généralement, améliorer l’efficacité de l’investissement public.
“Pour l’avenir, la mission et les autorités ont convenu de la nécessité de poursuivre les efforts pour renforcer la gouvernance et la transparence et accélérer les réformes visant à améliorer l’environnement des affaires. La mission a noté les améliorations récentes dans ces domaines et a encouragé le gouvernement à rendre opérationnel le comité interministériel récemment créé en charge de piloter les réformes de l’environnement des affaires.

“La mission a travaillé avec le gouvernement et les partenaires au développement tels que les Nations Unies et la Banque mondiale pour évaluer les plans sectoriels pour la santé, l’éducation et l’assainissement de l’eau, conformément au Plan national de développement du Bénin. Elle a initié un exercice de chiffrage des coûts nécessaires pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD) dans ces trois secteurs d’ici 2030. Sur la base de cet exercice d’évaluation des coûts au Bénin et dans quelques autres pays à faible revenu d’autres régions du monde, un document de synthèse sur les coûts et le financement nécessaire sera préparé. Il est prévu que ce document de synthèse soit présenté l’automne prochain au cours de l’Assemblée générale des Nations Unies.

La mission a rencontré Messieurs Romuald Wadagni, Ministre de l’économie et des finances ; Abdoulaye Bio Tchané, Ministre d’État chargé du plan et du développement ; Alain Komaclo, Directeur national de la BCEAO ; Jean Baptiste Elias, Président de l’autorité nationale de lutte contre la corruption et d’autres hauts fonctionnaires. La mission remercie les autorités béninoises pour leur coopération et leurs discussions constructives3.



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [23468 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [8590 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7640 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [5101 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [5006 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [4578 lectures]

  L’Etat reconnait une nouvelle liste de 37 universités privées [3604 lectures]

  Nos Contacts [3446 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [3408 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [3140 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2700 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2360 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2296 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [2183 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [2055 lectures]

  La Rédaction [2047 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1927 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1851 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1849 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1812 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1772 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1741 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1711 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1662 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1630 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 2975
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une