Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Politique > Le Collectif des jeunes partisans du Nouveau départ invite la jeunesse à (...)

En vue de motiver le chef de l’Etat après le rejet du projet de révision de la constitution

Le Collectif des jeunes partisans du Nouveau départ invite la jeunesse à faire bloc derrière Talon

(La guerre du développement reste encore à gagner, selon Bruno Dagnon)

Par La Rédaction, 12 avril 2017 à 01:19 | 63 lectures
  

Dans une déclaration de soutien aux actions du Président de la république, Patrice Talon, ce mardi 11 avril au stade de l’Amitié, le Collectif des jeunes partisans du Nouveau départ a donné sa position sur les grands sujets qui agitent l’actualité nationale depuis quelques mois , entre autres le récent entretien accordé par le Président Patrice Talon à la chaîne de télévision nationale et le récent rejet du projet de révision de la constitution du 11 décembre 2017. Selon Bruno Dagnon, président du Collectif, « la guerre du développement reste encore à gagner ». C’est pourquoi le Collectif des jeunes partisans du Nouveau départ invite la jeunesse à faire bloc derrière Talon pour la réalisation du Pag. Lire l’intégralité de la déclaration du Collectif.

COLLECTIF DES JEUNES PARTISANS DU NOUVEAU DEPART (CJPND)
(Déclaration de soutien aux actions du Président Patrice Talon)

Béninoises,
Béninois ...
Chers militants du Collectif des Jeunes Partisans du nouveau Départ ;
Aujourd’hui Mardi 11 avril 2017, le Collectif des Jeunes Partisans du Nouveau Départ, s’unit à
tout le peuple béninois, pour rendre grâce à Dieu pour l’an 1 de l’avènement au pouvoir du
Président Patrice Talon. Les résultats obtenus en si peu de temps, forcent l’admiration de-plus
d’un et indiquent que le peuple béninois ne s’est pas trompé de chemin.
Chers militants du Collectif des Jeunes Partisans du nouveau Départ ;
Après avoir soutenu de manière ardente et déterminée, l’avènement du Président Patrice Talon au
pouvoir en avril 2016, notre Collectif s’est donné un temps d’observation en vue d’apprécier de
manière objective, l’impact des différentes actions du Nouveau Départ, sur le bien-être des
populations béninoises.
Un an après, il s’avère nécessaire, que nous puissions donner de la voix pour dire à la face du
monde, notre satisfaction au regard de ce qui est fait.
C’est aussi pour nous le moment de dire notre position sur les grands sujets qui agitent l’actualité
nationale depuis quelques mois déjà. Au nombre de ces sujets, figure en bonne place, le récent
entretien accordé par le Président Patrice Talon à la chaîne de télévision nationale, et largement
commenté sur les réseaux sociaux. Occasion pour le Chef de l’Etat de revenir sur plusieurs sujets
d’importance dont entre autres, l’épineuse question du mandat unique. Et là-dessus, c’est sans
équivoque que le chef de l’Etat a clairement reprécisé les donnes. Son idéal comme il l’avait fait
savoir dans son programme de société pendant la campagne électorale n’ayant pas été atteint, il
ne compte plus faire du mandat unique, une affaire personnelle. Mais 2021 étant encore loin, il se
réserve le droit d’aviser. Et voilà qui provoque à nouveau un déferlement de passions où, certains
esprits accusent le chef de l’Etat de vouloir ravaler ses vomissures.
C’est justement à ce propos que le Collectif des jeunes partisans du nouveau départ
s’interroge sur les réelles motivations des détracteurs du président Patrice Talon. Que veulent-ils
réellement ? Pourquoi veulent-ils une chose et son contraire à la fois ? Pourquoi avoir milité pour
le rejet de la prise en considération du projet de révision et espérer que le chef de l’Etat, puisse
continuer à être lié par ses déclarations de campagne, dont la faisabilité est conditionnée par la
mise en œuvre des réformes institutionnelles ?
Le président Patrice Talon en digne patriote, a tenu parole en se conformant à ses engagements,
qui ont été malheureusement sapés par des politiciens véreux. Et dès lors, nous revenons au
statut quo. A partir de ce moment, nul ne pourra lui contester le droit de briguer un nouveau
mandat en 2021, s’il le désire. N’ayons pas la mémoire courte. Car le projet de révision de la
Constitution béninoise, s’est malheureusement soldé le mardi 4 avril dernier, par le rejet de sa
prise en considération par la Représentation Nationale.
A cet effet, le Collectif des Jeunes Partisans du Nouveau Départ s’indigne des allures
tendancieuses qu’ont données certains citoyens et acteurs politiques de notre pays aux débats sur
la question, et qui ont fini par aboutir à ce résultat, regrettable pour l’avenir de notre pays.
Chers militants ;
C’est plus qu’une évidence, que tout texte fondateur doit être en harmonie avec la marche du
temps, donc avec les évolutions. Il en est de même pour toutes Constitutions qui devront être en
adéquation avec la société qu’elles sont censé organiser et réguler. De ce point de vue, il est
indéniable que la Loi fondamentale du Bénin, peut évoluer et s’adapter à son époque. C’est
pourquoi, pour être conséquents envers nous-mêmes, nous pouvons dire sans aucun risque de
nous tromper, que le diagnostic établi aux travers de maintes études et de la pratique de la
Constitution du 11 décembre 1990 est peu élogieux. Il suffit simplement de questionner l’histoire
pour noter les nombreuses crises post électorales qui ont failli mettre en péril, la vie de notre
jeune processus démocratique.
Chers militants,
Aujourd’hui notre pays, le Bénin, doit cesser de regarder dans le rétroviseur et amorcer le vrai
tournant de son développement.
Malheureusement, nous devons nous poser des questions sur les réelles motivations de tous ceux
qui ont œuvré pour que le bébé soit jeté avec l’eau de bain, par le rejet pur et simple du projet de
loi portant modification de la Constitution du Bénin.
Et pourtant, le texte malheureusement rejeté, ne manquait pas d’avancées au nombre desquelles,
la proposition du mandat présidentiel unique, le couplage des élections législatives avec
les élections des collectivités territoriales, la restructuration de la Cour Constitutionnelle
et de la Haute Cour de Justice en vue d’asseoir dans notre pays, une véritable culture de
la responsabilité et de la reddition des comptes par les dirigeants politiques.
On ne pourra pas passer inaperçue la proposition de regroupement et de réduction des
partis politiques, de même que l’instauration d’une discrimination positive en faveur des
femmes, dans le but de promouvoir leur accès aux instances de décision, sans oublier
l’abolition de la peine de mort.
Nous sommes à l’heure de la vérité et nous ne pouvons pas continuer, à cacher le mal dont nous
souffrons au risque de nous exposer à un suicide collectif. Nous, Jeunes Partisans du Nouveau
Départ, croyons que la révision de notre Loi fondamentale est irréversible, et devra intervenir
tôt ou tard. Etant entendu que nous ne pouvons pas continuer à nous contenter de l’apparente
stabilité du moment et renoncer à une consolidation durable de nos institutions. Et le Président
Talon s’était même montré très ouvert et très humble à propos de son initiative, en affirmant
que : « aussi ambitieux qu’il soit, le projet de révision de la Constitution reste
perfectible >J. Il avait même souhaité que l’Assemblée Nationale l’étudie, en débattre et en
délibérer, conformément à ses prérogatives et dans le respect de son règlement intérieur, en toute
liberté et en toute souveraineté. Mieux, il était même allé très loin en soulignant que chaque fois
que l’une quelconque des propositions de modification recueillerait des avis négatifs, elle pourrait
être purement et simplement rejeté.
A partir de ce moment, où se trouvait le problème ? Qu’est-ce qui pouvait alors expliquer, que
ledit projet ne fut pas pris en considération par notre Représentation Nationale, dans l’intérêt
général de toute la Nation béninoise ?
Nous, vaillantes sentinelles, réunies au sem du Collectif des Jeunes Partisans du nouveau
Départ, exprimons notre profond regret par ce malheureux dénouement intervenu le mardi 4
avril dernier par la non prise en considération du projet de révision de la Constitution du 11
décembre 1990 par nos députés à l’Assemblée Nationale, et dénonçons sans ambages par la
même occasion, ce vaste complot contre notre pays, le Bénin qui ne saurait être pris en otage par
une poignée d’individus, a1lÏ1 ?és par le vilain dessein, de donner un coup d’arrêt à la dynamique
du progrès amorcé par le Président Patrice Talon, depuis son accession au pouvoir. Par cet acte,
c’est une fois encore la vaste ambition de modernisation de notre pays qui reçoit un coup dur.
Mais il est certain que cela ne pourra émousser notre ardeur à continuer à apporter notre soutien
sans faille au navire du nouveau départ, qui détient encore toutes les cartes en main, pour révéler
le Bénin au reste du monde.
Par ma voix, je voudrais inviter toute la jeunesse de notre pays à se mobiliser pour faire bloc
derrière le président Patrice Talon, en vue de le motiver à ne pas se laisser décourager et s’arrêter
en si bon chemin. Ce n’est qu’une bataille de perdue, la guerre du développement reste encore à
gagner. Et notre souhait au sein de notre collectif est que durant les quatre prochaines années, le
,
Président Patrice Talon continue la caravane en dépit des mauvaises langues, pour qu’à la fm, il
soit porté en triomphe par l’ensemble du peuple béninois.
Vive le Nouveau départ !
Vive le Programme d’Action du Gouvernement !
Vive le Bénin !
Je vous remercie



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [22560 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [7919 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7447 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [4907 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [4882 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [3964 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [3044 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [2977 lectures]

  Nos Contacts [2891 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2582 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2211 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2172 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [1936 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1816 lectures]

  La Rédaction [1777 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1727 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [1708 lectures]

  L’Etat reconnait une nouvelle liste de 37 universités privées [1664 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1645 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1640 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1596 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1594 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1541 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1538 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1535 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 2625
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une