Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Société / Santé > La conférence des présidents entérine la nomination des 4 représentants à la (...)

Assemblee nationale

La conférence des présidents entérine la nomination des 4 représentants à la Cour

Par S.E., 16 mai 2018 à 02:59 | 93 lectures
  

La réunion du bureau de l’assemblée Nationale s’est tenue mardi au Palais des gouverneurs sous la présidence effective du président Adrien Houngbedji. Les noms des quatre représentants de l’Assemblée Nationale à la Cour constitutionnelle, prochaine mandature, ont été entérinés par le bureau. Il s’agit notamment de Djogbénou Joseph, Amadou Razacky, Rigobert Azon et Fassassi Moustapha. Aperçu sur les 04 représentants de l’Assemblée nationale.

Joseph Djogbénou : né le 20 Mars 1969 dans la commune d’Abomey (département du zou), Joseph Djogbénou est agrégé des Facultés de droit, droit privé et sciences criminelles, de l’université du Bénin, actuellement université d’Abomey Calavi. Avocat au barreau du Bénin, il créa le Centre de Recherche et d’Étude en droit et Institutions Judiciaires en Afrique (CREDIJ) dont il fut le directeur. Personnalité influente de la société civile, il fera sa migration en politique avec la création du parti politique « Conscience citoyenne » dont il deviendra le président d’honneur. Elu député de la septième législature à l’Assemblée Nationale du Bénin et Président de la Commission des Lois de cette Assemblée, il sera nommé le 06 Avril 2016 comme ministre de la justice au sein du gouvernement du président Talon dont il est l’un des lieutenants lors de la campagne présidentielle de 2016.

Razack AMOUDA : juriste de formation et magistrat de carrière, Amouda Razack n’est pas un inconnu sur la scène publique. Proche de l’alliance ABT, Razack Amouda a été toujours virulent contre le régime du président Thomas Boni Yayi dont il a même exigé la démission en 2011.Dans une interview qu’il a accordé en janvier 2011 à Guy Constant Ehoumi dans la « presse du jour », le magistrat Razack Amouda face aux difficultés liées à la réalisation de la lépi, a demandé au président Thomas Boni de démissionner pour permettre au président de l’Assemblée nationale de conduire les élections qui seront prorogées de deux mois, le temps de réaliser une bonne Lépi. Très critique vis à vis de la cour constitutionnelle d’alors, Razack Amouda traitait la haute juridiction comme une seconde « chambre de parlement façonnant et taillant les lois tel que le veut le Prince entraînant le pays dans une pente glissante dont ils seront tenus responsables de toutes les déconvenues » avait affirmé en son temps la magistrat Razack Amouda.
C’est dire que celui qui est appelé à siéger au sein de la cour constitutionnelle n’avait pas faire de cadeau à ceux qui l’y ont précédé dans cette institution dans les années 2011. Face aux difficultés que généraient la lépi, il avait même demandé au peuple béninois de prendre ses responsabilités : « J’en appelle à toutes les forces vives des nations, pour qu’elles demandent, pour qu’elles exigent même du Chef de l’Etat sa démission pour l’intérêt supérieur de la Nation. » avait-il affirmé.

Rigobert AZON : ancien directeur général de l’organisation commune Bénin-Niger (ocbn), Rigobert Azon est sollicité dans le projet boucle ferroviaire Cotonou-Niamey-Dosso en 2014 à cause de sa position administrative. A l’avènement du régime du président Patrice Talon, Rigobert Azon s’est montré très actif dans le milieu du pouvoir. Considéré comme un proche du groupe « PETROLIN », Rigobert Azon est pourtant soupçonné d’être l’une des personnes qui ont conseillé au président Talon les chinois pour la réalisation du projet boucle ferroviaire. Connu pour sa compétence et sa technicité, Rigobert Azon est souvent à tort ou à raison d’un vrai calculateur. Les cheminots le lui ont d’ailleurs reproché en le huant presque quand il quittait la tête de l’ex-Ocbn. Désigné comme personnalité par la représentation nationale, Rigobert Azon figurera parmi les autres sages de la cour constitutionnelle pour la prochaine mandature.

Moustapha FASSASSI : juriste de formation, magistrat et assesseur au Tribunal de Première Instance d’Abomey-Calavi, Moustapha Fassassi est visiblement celui qui est le moins connu au sein de l’opinion nationale. désigné comme juriste de haut niveau, il siégera parmi les six autres sages de la haute juridiction au cours de la mandature qui commencera le 06 Juin prochain.



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [23571 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [8716 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7662 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [5121 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [5014 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [4668 lectures]

  L’Etat reconnait une nouvelle liste de 37 universités privées [3787 lectures]

  Nos Contacts [3530 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [3457 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [3159 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2711 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2391 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2309 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [2214 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [2076 lectures]

  La Rédaction [2072 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1938 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1874 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1870 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1830 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1797 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1756 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1724 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1679 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1638 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 3050
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une