Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Politique > L’Unamab lève sa motion de grève le 2 février à minuit

Après trois semaines de cessation de travail

L’Unamab lève sa motion de grève le 2 février à minuit

(Elle entend déclencher un nouveau mouvement de grève, en cas de défalcations sur salaires…)

Par La Rédaction, 31 janvier 2018 à 04:42 | 98 lectures
  

L’Union Nationale des Magistrats du Bénin (Unamab) vient de lever sa grève illimitée enclenchée depuis le 8 janvier 2018. Une décision qui prend effet à partir du vendredi 2 février à minuit. Dans une motion de levée de grève en date du 30 janvier 2018 adressée au Garde des Sceaux, ministre de la justice et signé de son président Michel Adjaka, l’Unamab « se réserve le droit de déclencher un nouveau mouvement de grève, en cas de défalcations sur salaires ou de poursuites disciplinaires pour refus d’exécution des réquisitions. Lisez plutôt la motion de levée de grève signée par le Président de l’Unamab, Michel Adjaka.

MOTION DE LEVÉE DE GREVE
A
Monsieur le Garde des Sceaux, Ministre de la Justice et de la Législation

Vu la Convention 87 de l’Organisation Internationale du Travail relative à la liberté syndicale et à la protection du droit syndical ratifiée par le Bénin ;
Vu la Constitution de la République du Bénin du 11 décembre 1990, notamment en son titre VI et en son article 31 ;
Vu la Loi N°2001-37 du 27 août 2002 portant organisation judiciaire en République du Bénin ;
Vu la Loi N°94-027 du 15 juin 1999 relative au Conseil Supérieur de la Magistrature ;
Vu la Loi N°2001-35 du 21 février 2003 portant Statut de la Magistrature ;
Vu la Loi N°2001-09 du 21 juin 2002 portant exercice du droit de grève en République du Bénin ;
Considérant que l’Union Nationale des Magistrats du Bénin (UNAMAB) s’est réunie en Assemblée Générale Extraordinaire ce jour 30 janvier 2018 pour délibérer sur le mouvement de grève qu’elle a déclenché le 08 janvier 2018 ;
Considérant que le 04 janvier 2018, en réaction au retrait du droit de grève aux personnels de la santé, de la justice, de sécurité et aux magistrats, contenues dans les lois N°2017-43 modifiant et complétant la loi N°2015 -18 du 13 juillet 2017 portant statut général de la Fonction publique votée par l’Assemblée nationale le 28 décembre 2017 et N°2018-01 portant statut de la magistrature en République du Bénin votée par l’Assemblée nationale le 04 janvier 2018, l’UNAMAB a déclenché un mouvement de grève de cinq (05) jours, tacitement reconductible, à compter du 08 janvier 2018 pour protester contre ces dispositions liberticides ;
Considérant qu’à l’occasion du contrôle de conformité à la Constitution de ces lois, la Cour Constitutionnelle, par décisions DCC 18-001 du 18 janvier 2018 et DCC 18-003 du 22 janvier 2018, a déclaré les dispositions de la loi portant statuts général de la Fonction publique et celles des nouveaux statuts de la magistrature relatives au retrait du droit de grève, contraires à la Constitution ;
Considérant par ailleurs que suivant décision DCC 18-006 du 28 janvier 2018, la Cour constitutionnelle a déclaré contraire à la Constitution une partie de la loi N°2018-02, votée par l’Assemblée nationale le 04 janvier 2018, modifiant et complétant la loi organique n°94-027 du 18 mars 1999 relative au Conseil supérieur de la magistrature.

En prenant acte de ces décisions de la Haute juridiction, l’Assemblée générale décide de lever sa motion de grève en date du 04 janvier 2018, pour compter du vendredi 02 février 2018 à minuit.

L’UNAMAB rappelle au gouvernement, qu’aux termes de l’article 25 de la loi N°2001-09 du 21 juin 2002 portant exercice du droit de grève au Bénin, « Les grèves ayant pour motif la violation des libertés fondamentales et de droits syndicaux universellement reconnus ou le non paiement des droits acquis par les travailleurs ne donnent lieu à aucune réduction de salaire ou de traitement » et qu’au sens de l’article 14 de la même loi, la justice ne fait pas partie des services essentiels dont les agents sont susceptibles de faire l’objet de réquisition en cas de grève sans service minimum.

En conséquence, l’UNAMAB se réserve le droit de déclencher un nouveau mouvement de grève, en cas de défalcations sur salaires ou de poursuites disciplinaires pour refus d’exécution des réquisitions illégales du Gardes des Sceaux.
L’UNAMAB invite ses membres à rester mobilisés et rend le gouvernement responsable des déconvenues qui résulteraient d’un nouveaux bras de fer.
Fait à Cotonou, le 30 janvier 2018

Pour l’Assemblée Générale de l’UNAMAB,
Le Président du BE/UNAMAB

Michel ADJAKA



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [23208 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [8364 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7560 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [5023 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [4969 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [4366 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [3292 lectures]

  Nos Contacts [3240 lectures]

  L’Etat reconnait une nouvelle liste de 37 universités privées [3086 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [3085 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2657 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2321 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2256 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [2105 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [2012 lectures]

  La Rédaction [1976 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1887 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1810 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1785 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1762 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1701 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1675 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1654 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1616 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1601 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 2825
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une