Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Opinions > Chronique > Gestion difficile d’un choix

Gestion difficile d’un choix

Par Man Soph !, 27 novembre 2015 à 03:13 | 643 lectures
  

Le problème du choix du candidat unique se pose au niveau de tous les grands regroupements politiques actifs au Bénin. Qu’il s’agisse des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) ou de l’Union fait la Nation (UN), tout comme au Parti du Renouveau Démocratique (PRD) et à la Renaissance du Bénin (RB), l’écheveau n’est toujours pas démêlé pour enfin libérer les énergies et lancer les activités de campagne ou de précampagne. C’est le suspense malgré le branle-bas dans la société béninoise en général. L’option des élections primaires n’est plus porteuse d’espoir dans les alliances telles les FCBE et l’UN. Il est même envisagé apprend-on, des candidatures externes, comme pour annihiler les années d’efforts et de militantisme avéré dans les partis. Les acteurs politiques sont-ils maudits au Bénin ? A chaque échéance présidentielle, les formations politiques qui ont pour vocation la prise et l’exercice du pouvoir perdent ce sens de la lutte qu’elles mènent, contre vents et marrées. C’est toujours de l’extérieur que leur vient le gestionnaire du pouvoir en leurs lieu et place. Cette fois-ci encore, cette tradition va encore être respectée, au grand dam des acteurs.
A preuve, aux FCBE, la candidature qui semble privilégiée par le leader charismatique n’est pas celle qui a fait ce parcours des aspérités, des ronces et des épines. C’est celle importée, ce que l’autre pourrait appeler d’ « ouvrier de vingt-cinquième heure ».
A l’UN, ce n’est plus l’un ou l’autre des deux candidats ayant exprimé leurs ambitions par le dépôt des dossiers qui subiront le test de sélection, c’est plutôt l’intrusion inopportune d’un élément allogène, qui viendra comme un voleur ravir la vedette à ces deux vedettes évincées par la perfidie et peut-être, la qualité de leur profil. Ce qui est curieux dans cette démarche, c’est que pendant que l’on recherche le formule pour départager les postulants, les responsables décideurs ont leur regard farouchement tourné vers l’extérieur du système, pour identifier et imposer le candidat de leur cru. A vrai dire, le choix du candidat pour cette présidentielle dans ces formations est un sujet qui fâche.
Mais a-t-on souci de l’après choix ? A-t-on conscience du comportement que chaque postulant pourrait avoir si le choix se faisait en dehors du cercle ? Et les militants qui ont l’habitude de leurs candidats dans diverses occurrences, comment se comporteraient-ils ?
Ce qui est sûr, le temps mis pour arriver à « départager » les candidats sera plus aisément gérable que celui qui va courir du moment où le choix sera officialisé. Les heures qui s’annoncent seront plus difficiles et chaudes à tous les niveaux où un choix de candidat sera fait dans le cadre de cette élection capitale et majeure pour notre pays. Il n’y aura plus de lots de consolation pour ceux qui, de guerre lasse, ne seront pas retenus pour jouer ce rôle de porte-étendard. Ceux qui ne seront pas sélectionnés et dont le destin va s’arrêter ne voudront pas s’entendre quelque raison. Dans la folie de leur trop grande ambition, ils risquent de provoquer l’implosion, pour que chacun puisse aller tenter sa chance dans cette rude bataille pour la magistrature suprême. Ce qui est sûr, des schémas pour un plan B seraient déjà montés, pour s’éviter la « mort politique prématurée ». A la proclamation des « résultats » du test de sélections, des mouvements de flux et de reflux seront spontanés, abondants et très actifs. Dans certains cas, même si le candidat déchu tente de respecter la discipline du groupe en observant le mot d’ordre du leader, la base quant à elle, passera outrageusement à la désobéissance effervescente, pour donner à la scène politique, un autre visage.
La gestion du temps de l’après-choix s’annonce âpre et risque de gonfler des tendances inattendues.



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [20923 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7261 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [7219 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [4817 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [4686 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [3420 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [2824 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [2626 lectures]

  Nos Contacts [2505 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2461 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2053 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [1989 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [1815 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1627 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1604 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1513 lectures]

  La Rédaction [1500 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1478 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1430 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1421 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1417 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1415 lectures]

  Sébastien Ajavon est candidat [1399 lectures]

  LOCATION DE VEHICULES POUR L’ADMINISTRATION PUBLIQUE : OPTION BONNE OU MAUVAISE ? [1371 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1320 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 2275
Articles Similaires

Chronique

Electorat flexible

Les ambitions des Béninois sont difficiles à canaliser. Surtout en période électorale, leurs comportements sont à craindre. Le Béninois est de nature, imprévisible. C’est ce qui explique d’ailleurs la multiplicité des partis politiques où parce que personne ne fait confiance à son prochain, ces formations naissent et... Lire la Chronique

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  L’attentisme et le reflux , 27 octobre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une