Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Politique > Georges Bada s’excuse, apaise Soglo mais ne démord pas

Sur océan FM hier

Georges Bada s’excuse, apaise Soglo mais ne démord pas

La cinglante réplique de Nicéphore Soglo

Par J.LK. ( avec source exterieure), 24 mai 2017 à 04:53 | 109 lectures
  

Après le communiqué de Léhady Soglo et la réaction de Nicéphore Soglo suite à la décision du bureau politique d’exclure Léhady Soglo des instances de la RB, Georges Bada, désigné président intérimaire du parti, a apaisé ce mardi 23 mai 2017 Nicéphore Soglo. Mais il ne démord pas.

Désigné président intérimaire du parti Rb aux assises d’Abomey, Georges Bada a apporté ce mardi 23 mai des clarifications au communiqué du président déchu, Léhady Soglo et à la réaction du président d’honneur de la RB, Nicéphore Soglo.
A la question de savoir si les textes sont respectés, Georges Bada affirme : « J’ai été secrétaire exécutif national du parti et je sais exactement que jusque là, les procédures sont respectées et la légalité est respectée ». Conformément aux textes du parti, ajoute le président intérimaire de la Rb, il faut simplement une majorité des membres du bureau politique pour prendre des décisions. « Et cette majorité aujourd’hui, nous l’avons rassemblé ce qui fait que les décisions sont valables » précise-t-il.

Personne ne veut prendre la Renaissance du Bénin, selon Georges Bada
En réponse à la réaction du président d’honneur du parti, Nicéphore Soglo, , Georges Bada l’apaise. Il s’excuse mais ne démord pas. « Le leader charismatique (Nicéphore Soglo – ndlr) a vraiment raison de s’indigner de la manière cavalière dont les choses se sont passées. Mais vous savez, dans la vie, il faut savoir prendre des responsabilités quand il le faut pour ne pas laisser pourrir les choses. Mais personne ne veut prendre la Renaissance du Bénin. » a-t-il indiqué. Rien n’est jamais parfaits dans la vie, a-t-il poursuivi, et nous reconnaissons qu’ils y a quelques erreurs, mais reconnaissons également avec le groupe majoritaire aujourd’hui du Bureau politique qu’il y a malaise au sein du parti.

George Bada souligne que le Congrès du parti se tiendra le plus tôt possible pour statuer sur la décision d’exclusion de Léhady Soglo du parti. Il dit à cet effet attendre l’arrivée de mission de la fondatrice du parti, Rosine Soglo pour retenir une date. Georges Bada rejette toute idée de scission de la RB et appelle les membres à l’unisson.

L’intégralité des propos de Georges Bada

« …Les choses sont allées très vite. On ne peut pas continuer à voir les choses pourrir et ne pas réagir. Donc, c’est pour ça qu’aujourd’hui, 21 membres du bureau politique ont pris la responsabilité de décharger l’ancien président. Ce qui du reste, n’est pas une première dans nos habitudes. J’ai été secrétaire exécutif national du parti et je sais exactement que jusque là, les procédures sont respectées et la légalité également respectée. Il faut simplement une majorité pour les décisions du bureau politique. Et cette majorité, aujourd’hui, nous l’avons rassemblée. Ce qui fait que les décisions sont valables. Il faut nécessairement croire qu’il y a malaise au sein de notre parti. La porte de sortie est peut être cette manière cavalière (brusque) que nous avons jugée utile afin de mettre chacun devant sa responsabilité parce que nous ne voulons pas être des acteurs inactifs et qui voient pourrir les choses.

Depuis la fin des élections présidentielles, nous ne nous sommes pas revus pour faire le point de la situation afin d’orienter nos militants. Aucun point n’est fait : point financier, également point de ce que vous savez. C’est la voix de notre icône national, je veux parler du président Nicéphore Dieudonné SOGLO. Le leader charismatique a vraiment raison de s’indigner sur la manière cavalière dont les choses se sont passées. Mais vous savez, dans la vie, il faut savoir prendre les responsabilités qu’il faut et quand il le faut pour ne pas laisser pourrir les choses. Mais personne ne veut prendre la Renaissance du Bénin. S’agissant des excuses Il n’y a pas de mal en soi. Nous allons présenter notre méa culpa au président d’honneur. Rien n’est jamais parfait dans la vie. Et nous reconnaissons qu’il y a quelque erreur. Mais Reconnaissons également avec le groupe majoritaire aujourd’hui du bureau politique, qu’il y a malaise au sein du parti. S’agissant du congrès Disons que nous conduisons les militants vers le congrès en vue d’entériner cette décision prise par la majorité du bureau politique ; parce que vous savez, l’exclusion est provisoire jusqu’au congrès et c’est ce congrès que nous appelons de tous nos voeux. Nous attendons l’arrivée de notre maman, la présidente Rosine Vieyra SOGLO afin de déterminer cette date ensemble. Nous voulons rester un et un. Il n’y aura pas de bicephalisme parce que aucun bureau politique ne peut plus s’ouvrir sans notre majorité. Et cette majorité des membres, c’est ceux que vous appelez aujourd’hui des frondeurs. Mais c’est des frondeurs qui veulent l’unité et qui veulent la clarté dans la gestion. Mieux vaut tard que jamais. Vous allez demander à un homme de 50 ans pourquoi se marie t-il maintenant. Écoutez ! L’heure de Dieu a sonné ».

Après la destitution de Lehady Soglo : La cinglante réplique de Nicéphore Soglo
(« Personne, tant que je serai en vie, ne peut prendre la RB », dit-il)

Dans un entretien téléphonique accordé à une journaliste béninoise, l’ancien Président du Bénin (1991-1996), Nicéphore Dieudonné Soglo a réagit à la décision de la réunion extraordinaire du bureau politique du parti la Renaissance du Bénin (RB) d’exclure du parti, Léhady Soglo, l’actuel président. Qualifiant de hold-up politique l’initiative, Nicéphore Soglo a martelé : « … personne, tant que je serai en vie, ne peut prendre la Renaissance du Bénin. Ça, je jure devant Dieu, les hommes et les mânes de nos ancêtres … ».

C’est un père et ancien président de la Rb très remonté qui a parlé à l’une de nos consœurs après la destitution de Lehady Soglo de la présidence du parti par 21 membres du bureau national politique du parti et son exclusion. « On ne peut décider d’une question aussi importante sans se référer aux anciens ! Moi j’ai failli laisser ma vie à la Renaissance du Bénin. Mon épouse a perdu la vue à cause de la Renaissance du Bénin et des individus que nous accueillis parmi nous se lèvent un jour et prétendent en notre absence (…) nous convoqués pour nous dire qu’il nous défie. (…) Aucun d’eux ne peut s’aligner devant moi. (…) Je suis déçu par certains d’entre eux parce que là, c’est un manque total de respect, un manque total de considération, un manque total aux restes qui résistent aux sociétés familiales, c’est une honte mais ils auront de mes nouvelles … » a déclaré Nicéphore Soglo.
Quel effet portera la déclaration de l’ancien Président Nicéphore Soglo ? Va-t-elle ’envenimer la fronde en cours au sein du parti la Renaissance du Bénin ? Depuis la dissidence de certains de ses militants de premières heures à l’instar de Candide Azannaï, la Rb est à nouveau à la croisée des chemins. Nicéphore Soglo se retrouve, semble-t-il, seul contre tous. Les prochjains jours nous édifieront.

S.E.



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [22559 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [7918 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7446 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [4907 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [4882 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [3963 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [3044 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [2976 lectures]

  Nos Contacts [2888 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2581 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2211 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2172 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [1936 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1816 lectures]

  La Rédaction [1775 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1727 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [1707 lectures]

  L’Etat reconnait une nouvelle liste de 37 universités privées [1658 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1645 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1640 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1596 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1594 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1541 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1538 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1535 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 2625
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une