Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Politique > Et si les frondeurs faisaient des propositions concrètes d’amendement du (...)

Etude du projet de révision de la constitution au parlement

Et si les frondeurs faisaient des propositions concrètes d’amendement du texte ?

(Des critiques constructives vont faire avancer certainement le débat)

Par Jean-Louis KOGBEDJI, 3 avril 2017 à 05:17 | 47 lectures
  

Le chef de l’Etat, Patrice Talon, est favorable à un débat autour du projet de révision de la constitution qui est en passe d’être étudié à l’Assemblée nationale par les députés. La plénière de demain mardi en décidera. Et pour l’étude de ce projet de révision de la constitution, les frondeurs ne peuvent-ils pas changer de fusil d’épaule et faire des propositions concrètes d’amendement du texte ? Les critiques constructives devraient faire avancer le débat.

Deux camps s’affrontent autour du projet de révision de la constitution. Il y a ceux qui sont pour et ceux qui sont contre. Ceux qui sont pour sont favorables aux amendements du texte déposé à l’Assemblée nationale tandis que ceux qui sont contre imposent le retrait du texte déposé à l’Assemblée nationale, sans chercher à voir la pertinence ou non du fond, des options faites. Au-delà de tout cela, tous s’accordent pour la révision de la constitution du 11 décembre 1990. Seulement, c’est le texte actuellement déposé sur la table des députés qui divise.

Ce samedi, le Président de la commission ayant eu à charge d’analyser les réformes politiques et institutionnelles proposées par le Chef de l’Etat a au cours d’un échange à Cotonou expliqué qu’il est important pour chaque béninois aujourd’hui de participer qualitativement aux débats qui vont bientôt démarrer à l’Assemblée nationale en apportant des amendements aux députés qui ont le pouvoir d’améliorer le projet soumis par le Président de la République et son gouvernement. Il a précisé que si le projet échouait à l’Assemblée nationale et que l’on devrait aller au référendum, ce serait le projet originel sans aucune modification qui serait porté à l’appréciation du peuple pour un vote.

Lors d’une sortie sur Canal 3, ce week-end, le bâtonnier Jacques Migan a appelé à des critiques constructives. Il a expliqué le bien fondé de la révision de la constitution et exhorté les frondeurs à participer au débat avec des critiques constructives. Pour le Président du Front des Républicains pour le Développement de la ville de Porto-Novo (Frd), le débat passionnant autour du projet n’entache en rien la qualité du contenu mais participe plutôt de la vitalité de la démocratie béninoise. « C’est bien que nous ayons ce débat autour du projet. Certains ont choisi des moyens de marche pour se faire entendre. C’est leur droit. Les magistrats se battent par rapport à l’inamovibilité. Tout le monde est pour la révision, mais chacun défend sa chapelle. Cependant, il faut que les critiques soient suivies de propositions », a-t-il dit. L’ouverture du Chef de l’État et de son gouvernement par rapport à la perfectibilité du texte qui faut-il le rappeler est un projet qui peut être amendé et amélioré par la représentation nationale est déjà un atout. C’est dire qu’il faudra donc des propositions concrètes des frondeurs pour améliorer le texte tel qu’ils le souhaitent pour le bien du peuple béninois. Les frondeurs ne devraient-ils pas abandonner les marches et autres tintamarres pour se pencher sur le texte proprement dit et présenter aux députés des propositions d’amendement du texte ?

La révision de la constitution du 11 décembre n’entraîne pas une nouvelle république. Le projet en étude contient d’autres avantages. Pour les médias, s’agissant de la Haac, les médias auront désormais trois représentants tandis que l’Assemblée nationale et le gouvernement désigneront chacun un représentant. Le président de l’institution de régulation des médias sera désigné par les conseillers de la Haac. Le chef de l’Etat a un mandat unique de six ans. Il y a aussi la création de la cour des comptes. Le Bénin étant le seul pays de la région ouest africaine qui n’est pas doté de cette institution. Autre avantage du projet de révision déposé sur la table des députés, l’option parlementaire présente l’avantage de faire gagner du temps et de l’argent au contribuable. Si l’on doit passer au référendum, il faudra débourser des caisses de l’Etat une dizaine de milliards à la Cena pour son organisation. Une somme qui pourrait servir à bien de choses dans un contexte de morosité économique. Le président Talon a promis lors de la campagne électorale de procéder à la révision de la constitution. Il a joint l’acte à la parole. Reste donc aux autres acteurs politiques d’apporter leur partition grâce aux propositions concrètes d’amendement au texte initial pour que l’on obtienne un texte final consensuel comme le souhaite la plupart des acteurs politiques et ceux de la société civile.



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [22559 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [7918 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7446 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [4907 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [4882 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [3963 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [3044 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [2976 lectures]

  Nos Contacts [2888 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2581 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2211 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2172 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [1936 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1816 lectures]

  La Rédaction [1775 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1727 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [1707 lectures]

  L’Etat reconnait une nouvelle liste de 37 universités privées [1658 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1645 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1640 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1596 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1594 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1541 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1538 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1535 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 2625
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une