Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Politique > Emmanuel Golou calme et serein, selon son entourage

Interdiction du congrès du PSD

Emmanuel Golou calme et serein, selon son entourage

Clément Ebo annonce l’organisation d’un congrès les 28 et 29 juillet

Par La Rédaction, 30 juin 2017 à 05:09 | 79 lectures
  

Une ordonnance du Tribunal de Première Instance de Cotonou a été notifiée par exploit d’huissier dans l’ après-midi de ce jeudi 29 juin à Monsieur Golou Emmanuel que le camp en face affirme avoir destitué de la tête du président du PSD. par ailleurs dans un communiqué, l’aile Amoussou du Psd a annoncé ce jeudi la tenue d’un « congrès extraordinaire inclusif, pacifique et consensuel les 28 et 29juillet 2017 ».

Le contenu de l’ordonnance est relatif ç l’interdiction du congrès prévu pour commencer ce vendredi 30 juin 2017. À travers la même ordonnance, il est rappelé à M.. Golou que toute résistance serait traitée comme entrave à décision de justice.
La décision du tribunal a été prise afin d’éviter d’éventuel trouble à l’ordre public, apprend-on. Deux camps PSD se retrouvent devant le juge.

« Emmanuel Golou demeure le président légal du PSD à ce jour », a déclaré mardi Casimir Sossou

« Emmanuel Golou reste et demeure le président légal du PSD à ce jour », a déclaré mardi le maire de la commune d’Aplahoué, Casimir Sossou, membre du Bureau exécutif national du Parti Social Démocrate (PSD). Invité de l’émission « 90 min au Bénin » de Canal 3 , il affirme ne pas reconnaître les résolutions prises au conseil national tenu à Cotonou par les membres dissidents de ce bureau. « Toute décision prise à ce conseil est nulle et de nul effet », a-t-il indiqué. Pour lui, le dernier acte du ministère de l’intérieur reconnaissant Emmanuel Golou comme président du PSD, date de 2014, et il n’en a pas eu d’autres à ce jour. « Ce sont des ballons d’essais que tentent de lancer, ces personnes, mais, ils peinent encore à trouver la bonne », a –t-il ironisé.
Rappelant l’histoire de ce parti, Casimir Sossou a laissé entendre que le PSD a été créé en 1990, mais il a fallu 10 ans après, c’est-à-dire, en 2000, pour organiser son premier congrès, « mais personne n’avait trouvé à dire ». Et de poursuivre : « la question est de savoir si les mêmes personnes qui parlent aujourd’hui avaient existé sous le président Bruno Amoussou qui dirigeait alors le parti », s’est-il interrogé. Il a aussi fait savoir, que si en démissionnant en 2012, Bruno Amoussou et l’ensemble du bureau exécutif d’alors avaient unanimement porté le choix sur Emmanuel Golou pour lui succéder, le congrès organisé par la suite aurait permis de légitimer son poste. « Qu’est ce qu’on a véritablement géré de 2015 à aujourd’hui ? », s’est demandé par ailleurs l’invité de Canal 3, répondant aux accusations de « mauvaise gestion des affaires du parti » faites à l’encontre du président Emmanuel Golo par les dissidents. « Le spectacle du lundi dernier a accouché d’un mort né. Du point de vue des faits et des textes, le président Golou reste serein et tranquille », se rassure le maire Sossou, qui n’a pas manqué aussi de souligner, que s’il est arrivé au Bureau exécutif national de prendre des décisions sans le grand nombre des membres, ceux-ci sont souvent absents aux réunions statutaires et ne s’affichent que lorsque des élections s’approchent. Ce qui a été réglé par les textes du parti, en autorisant le président de tenir les séances, en présence de deux à trois membres au moins, selon lui. Il a confirmé également que le congrès extraordinaire convoqué par le président Emmanuel Golou, le samedi 30 juin prochain, pour discuter des problèmes du parti aura bel et bien lieu.

Clément Ebo annonce l’organisation d’un congrès les 28 et 29 juillet

L’aile Amoussou du Psd a annoncé ce jeudi la tenue d’un « congrès extraordinaire inclusif, pacifique et consensuel les 28 et 29juillet 2017 ».

Le Bureau National du Parti Social-Démocrate s’est réuni le 29 juin 2017 à Cotonou. Analysant la situation au sein du Parti, il s’est félicité de la tenue victorieuse, le 26 juin à Cotonou, du conseil national dont les décisions ont soulevé l’enthousiasme des militants sur toute l’étendue du territoire. Les nombreuses annonces de retour de cadres du Parti confirment la justesse des analyses du conseil national et l’attente des mesures qui ont été prises.
Conformément aux dispositions des statuts, le Bureau Exécutif National a adopté ses règles complémentaires de fonctionnement.
Dans le cadre de la mise en œuvre urgente des recommandations du Conseil National, le Bureau Exécutif National a décidé :
1-La popularisation des décisions du Conseil National ;
2-L’interdiction formelle du congrès extraordinaire pirate prévu pour se tenir à Cotonou les 30juin et 1er juillet 2017.Ses organisateurs seront tenus responsables des déconvenues qui pourraient en découler
3-L’organisation d’un congrès extraordinaire inclusif ,pacifique et consensuel les 28 et 29juillet 2017.
Le Bureau Exécutif National invite toutes les militantes et militants à garder leur calme et à continuer de soutenir les efforts des instances centrales légitimes du Parti.
Fait à Cotonou le 29juin 2017

( D’après un communiqué de presse signé par Clément HOUINOU EBO)



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [22518 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [7906 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7443 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [4905 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [4879 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [3948 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [3039 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [2974 lectures]

  Nos Contacts [2877 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2579 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2209 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2169 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [1934 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1815 lectures]

  La Rédaction [1767 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1726 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [1694 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1640 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1638 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1594 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1592 lectures]

  L’Etat reconnait une nouvelle liste de 37 universités privées [1557 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1539 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1537 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1534 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 2625
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une