Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Politique > D’importantes résolutions et recommandations prises

3ème congrès ordinaire du parti Restaurer l’Espoir

D’importantes résolutions et recommandations prises

(Candide Azannai reconduit à la tête du parti)

Par Roméo TOSSOU, 6 juin 2017 à 04:18 | 83 lectures
  

Le parti Restaurer l’Espoir a tenu son troisième congrès ordinaire ce samedi 3 juin 2017. Malgré la pluie diluvienne qui s’est abattue sur la ville de Cotonou, il y a eu du monde. Les mille deux cent places de la salle rouge du palais des congrès de Cotonou étaient insuffisantes pour accueillir invités et congressistes. D’importantes résolutions ont été prises et plusieurs recommandations faites à l’issue de cette rencontre.

Le thème de ce troisième congrès ordinaire du parti Restaurer l’Espoir est évocateur : « crédibilité politique, confiance publique : s’engager pour l’intérêt général ». Plusieurs personnalités et invités de marque ont pris part à la cérémonie d’ouverture officielle. Entre autres, l’ancien président de la République Nicéphore Dieudonné Soglo accompagné de son épouse, l’honorable Rosine Soglo et une vingtaine de chefs de partis politiques dont le Prd, la RB, l’Udd-wloguèdè, le Rnd, le Pcb, l’udbn, le réseau Atao. Etaient aussi présents, des têtes couronnées, des responsables religieux, des professeurs d’universités et d’autres invités de marque venus des douze départements du Bénin et de l’extérieur (de la France notamment). Ce congrès s’est tenu à un moment peu tendu (au sein du parti Restaurer l’Espoir à cause de la démission de son président du gouvernement de la rupture) mais a connu une parfaite organisation du comité présidé par l’honorable Jules Gnavo.
D’abord, au nombre des résolutions qui ont été prises et lues par l’honorable Guy Dossou Mitokpè, il y a : l’impact de la rupture sur la nation béninoise ; l’évaluation des relations du Nouveau départ avec le parti Restaurer l’Espoir ; la moralisation de la vie publique ; la sauvegarde de l’environnement etc.

Les congressistes ont recommandé de faire, de la promotion des femmes du parti, une priorité ; d’élaborer un plan de formation des membres et cadres du parti. Aussi, une motion de félicitation a été adressée au président du parti pour son dynamisme et son caractère managérial très poussé, son courage, son attachement aux principes démocratiques et surtout pour l’écoute accordé à sa base, aux militants du parti. Par contre, une motion de désapprobation des licenciements tous azimuts dans la fonction publique a été lue. Ensuite une autre motion a condamné les opérations de déguerpissement qui a « accentué la misère du peuple, endetté et appauvrit les commerçants surtout les femmes ».
Il a été annoncé au cours de ce congrès le nouveau logo du parti. Selon la présentation faite par l’honorable Guy Dossou Mitokpè, ce nouveau logo est représenté par la carte du Bénin à trois dimensions sur un fond jaune. Le jaune présage la richesse et la prospérité. En haut, est écrit le sigle du parti.

Candide Azannaï conseille les jeunes d’envahir la politique

Après les travaux de toilettage des textes et statuts du parti et après vote pour élire les nouveaux membres du bureau exécutif national du parti, les congressistes ont accordé leur confiance à l’ancien président. Candide Armand Azannaï a été réélu à l’unanimité par les militantes et militants.
Après le communiqué final lu par le secrétaire général du parti, l’honorable Guy Dossou Mitokpè, le nouveau président est encore passé une deuxième fois au pupitre après son passage lors de la cérémonie d’ouverture pour donner les premières impressions de sa réélection. Il n’a pas manqué de remercier les congressistes pour la confiance renouvelée. « Je ne ménagerai aucun effort pour garder cette confiance que vous avez placée en moi », a-t-il rassuré. Dans cette intervention, le nouveau président a rappelé qu’il garde son combat politique et la nouvelle idéologie du parti. Pour lui, la démocratie est l’expression de la pluralité. Et en démocratie, le politique doit savoir et faire une différence entre l’intérêt personnel et l’intérêt général, a-t-il déclaré. « C’est pour vous, c’est pour le peuple que j’agis en tant que politique », a-t-il ajouté.
Selon ces propos, Candide Azannaï est l’un des rares politique qui vit au coté du peuple, qui sait les difficultés que traverse et vit le peuple. « Je vis au côté du peuple, je sais les difficultés que vous vivez. Je sais que vous êtes derrière moi. Ne désespérez pas, n’ayez pas peur. Nous irons où nous voulons aller », a-t-il martelé.
Candide Azannai a, par ailleurs, invité dans ses premiers propos, les jeunes à envahir la politique. Selon lui, contrairement à ce que l’on croit, ce n’est pas l’argent qui fait la politique. Il ne représente qu’une petite partie du combat politique. « Aux jeunes, je ne cesserai jamais de le répéter, envahissez la politique, rentrez en politique parce que les décisions qui sont prises en politique vous concernent directement. La politique ce n’est pas avec de l’argent on le fait, c’est une idéologie. C’est possible d’être honnête et de faire la politique », conseille- t-il aux jeunes.
En ce qui concerne les autres membres du nouveau bureau, Candide Azannaï affirme ne pas être en mesure pour l’instant de les désigner conformément aux textes. « Ce bureau sera connu lors du conseil national du parti qui se tiendra dans trois mois », dit-il. Dans cette ligne, il a vivement souhaité que ce conseil se tienne en dehors de Cotonou afin de permettre à d’autres localités du Bénin de vivre et d’expérimenter l’organisation et l’expérience particulières du parti Restaurer l’Espoir.

Restaurer l’Espoir rompt les amas avec le régime du Nouveau départ

Le parti politique Restaurer l’Espoir suspend toute relation avec le régime en place. C’est du moins ce qui ressort des résolutions, recommandations et motions issues de ce troisième congrès. Cette décision que vient de prendre le congrès relance le débat sur la démission de Candide Azannaï au sein du gouvernement. Ce parti est l’un des premiers à susciter et à porter la candidature de Patrice Talon à l’élection présidentielle de 2016. Mais, près d’un an après ce mariage, et d’exercice du pouvoir, les choses tournent autrement. La lune de miel a peu duré. On se demande si c’est un coup de destin de l’homme Azannaï. Qu’il vous souvienne, il a contribué à l’élection de l’ancien président Boni Yayi en 2006, après peu de temps, il est sorti du gouvernement du changement. Il a été l’un des membres fondateurs du parti de l’ancien président Soglo. Là encore, Candide a claqué la porte de la Renaissance du Bénin quelque temps après. Que se passe-t-il donc avec l’homme ? Reconnu pour son courage légendaire, son attachement aux principes démocratiques, sa défense des couches les plus démunis et opprimés de la société, certains soutiennent quand même que c’est lui qui, a chaque fois est trahit par ses alliés. Azannaï même semble donner la réponse à sa démission au sein du gouvernement de la rupture. « Vous savez que je sais parler. Mais quand on sait parler, il faut aussi savoir se taire » a-t-il dit au troisième congrès.

COMMUNIQUÉ FINAL DU TROISIÈME (3ème) CONGRÈS ORDINAIRE DU PARTI RESTAURER L’ESPOIR (RE)

Le 3 juin 2017 s’est réuni à Cotonou, le troisième congrès ordinaire du Parti Restaurer l’Espoir. Les délégués venus de toutes les communes de notre pays et d’une représentation de la diaspora béninoise dans le monde, y ont pris part. La cérémonie d’ouverture, démarrée à 11 à la salle Rouge « du palais des congrès »heures a été marquée successivement par :
-  Les mots de bienvenue du Président du comité d’organisation du congrès
-  Les messages des partis et personnalités politiques invités
-  le discours d’ouverture du Président du Parti, Monsieur Candide AZANNAI
Des motions, des résolutions et des recommandations ont été adoptées.

Des Résolutions
-  Résolution sur la moralisation de la vie publique
-  Résolution pour la sauvegarde de l’environnement
-  Résolution sur l’impact de la rupture sur l’Etat de la Nation
-  Résolution sur l’évaluation de la relation Restaurer l’Espoir – Nouveau Départ – Rupture
Des Recommandations
-  Recommandation pour la formation, la promotion et le suivi des cadres du Parti
-  Recommandation pour la promotion des femmes au sein du parti
Des Motions
-  Motion de félicitations au Président Candide Armand-Marie AZANNAI
-  Motion de félicitations au Comité préparatoire du congrès
-  Motions de remerciement aux partis et aux personnalités politiques
-  Motion de désapprobation des déguerpissements
-  Motion de désapprobation des licenciements massifs
Le congrès a accepté la démission de l’ancien Bureau Exécutif National sortant. Les nouveaux textes du Parti ont été adoptés à l’unanimité et par acclamation. Le président Candide AZANNAI a été élu par acclamation pour un nouveau mandat. Aussitôt élu, le nouveau Président a proposé au congrès la reconduction de l’ancien Bureau Exécutif National, jusqu’à la tenue du prochain Conseil National, qui se tiendra dans trois (3) mois. Le congrès a adopté cette proposition nonobstant les dispositions des textes adoptés.
Le congrès a décidé de la mise sur pied de deux commissions composées des experts du Parti.
La première commission sera chargée d’évaluer l’impact de la rupture sur l’Etat de la Nation et la deuxième, sera chargée d’évaluer la relation Restaurer l’Espoir – Nouveau Départ – Rupture.
En attendant les conclusions des rapports de ces deux commissions, le congrès a décidé du retrait du Parti Restaurer l’Espoir (RE) du régime du « Nouveau Départ » et de la coalition dite de la « RUPTURE ».
Les travaux du 3ème congrès ordinaire qui se sont déroulés dans la discipline et dans une liesse militante, ont été clôturés à 18h16mn par les mots d’exhortations des militantes et militants à un engagement francs et volontariste, au service de l’intérêt général et pour l’amélioration des conditions de vie de nos vaillantes et paisibles populations.

Fais à Cotonou, le 03 juin 2017

Le congrès



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [22559 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [7918 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7446 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [4907 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [4882 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [3963 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [3044 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [2976 lectures]

  Nos Contacts [2889 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2581 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2211 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2172 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [1936 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1816 lectures]

  La Rédaction [1775 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1727 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [1707 lectures]

  L’Etat reconnait une nouvelle liste de 37 universités privées [1659 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1645 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1640 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1596 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1594 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1541 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1538 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1535 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 2625
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une