Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > International > Bruxelles applaudit, réactions partagées en France

Discours de Macron sur l’UE

Bruxelles applaudit, réactions partagées en France

Par Avec RFI, 27 septembre 2017 à 00:54 | 189 lectures
  

Emmanuel Macron a présenté ce mardi 26 septembre son projet pour relancer l’Europe devant environ 800 étudiants français et étrangers réunis dans le grand amphithéâtre de l’université de la Sorbonne à Paris. Un long discours où Emmanuel Macron a cherché à mobiliser ses partenaires européens en agitant la menace des extrêmes.
Sa voix est restée posée quand il a égrené ses propositions. Mais Emmanuel Macron a presque crié en appelant ses homologues européens au sursaut, à « prendre leurs responsabilités ».

A la Sorbonne, le président français s’est montré offensif, volontariste, quitte à bousculer ses partenaires. Son argument est en réalité une mise en garde : si nous ne faisons rien, les extrêmes continueront de grandir avant d’arriver au pouvoir. « Nous avons oublié de défendre l’Europe, nous avons laissé s’installer le doute », a lancé le chef de l’Etat.
Pendant plus d’une heure et demie de discours et trois quarts d’heure de questions-réponses avec la salle, le président français répète qu’il faut avancer vite. Et il compte toujours pour ce faire sur l’aide de l’allié allemand. Emmanuel Macron est serein sur l’avenir de l’axe Paris-Berlin, certain qu’Angela Merkel aura le courage de le suivre, quelle que soit sa future coalition. Il est sûr aussi d’être dans le sens de l’histoire et se place en exemple : si les Français n’avaient pas voulu plus d’Europe, ils auraient voté pour Marine Le Pen.

Parmi les premiers à réagir, Jean-Claude Juncker a salué un discours « très européen ». « L’Europe a besoin de courage. Merci pour votre soutien aux institutions européennes », a tweeté le président de la Commission européenne.
« Macron peut compter sur nous », a assuré le ministre allemand des Affaires étrangères, Sigmar Gabriel. « Nous devons maintenant saisir cette ouverture en faveur d’initiatives franco-allemandes pour rendre l’Europe plus démocratique, impliquer les citoyens et la préparer pour l’avenir », a-t-il déclaré.
A l’inverse, les réactions en France ont été plus contrastées. Le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon a ainsi critiqué sur Facebook un projet européen consistant à « défaire la France pour faire une Europe de pièces et de morceaux collés en tous sens. Une Europe de la défense agressive et patchwork, une Europe vouée au marché unique où la France abandonne son industrie, son école, son indépendance politique ».

« Il veut une Europe fédérale, il veut plus d’intégration européenne, il veut que nous abandonnions encore plus de souveraineté », a dénoncé de son côté la présidente du FN Marine Le Pen. Un avis partagé par son ancien vice-président Florian Philippot. « Il aurait pu nous épargner deux heures de notre temps en disant clairement et carrément qu’il voulait un Etat européen et qu’il voulait être président de la République européenne ou chef d’Etat européen, parce que ça y ressemble vraiment », a persiflé le député européen dans une vidéo publiée sur Facebook.

Une posture qui inquiète Olivier Faure. « L’Union européenne, ce n’est pas ’tout le monde derrière la France, tout le monde derrière Jupiter’ », prévient le chef de file du groupe Nouvelle Gauche à l’Assemblée nationale qui redoute un échec. « En exprimant ses propositions en France, devant un public essentiellement français, avec une vision française de l’Europe, le président de la République a pêché par orgueil », a estimé dans un communiqué le député Les Républicains Damien Abad.

L’offensive européenne d’Emmanuel Macron continuera aujourd’hui à Lyon pour un sommet franco-italien et en fin de semaine en Estonie.



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [22871 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [8100 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7491 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [4946 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [4927 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [4104 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [3138 lectures]

  Nos Contacts [3021 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [3013 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2610 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2245 lectures]

  L’Etat reconnait une nouvelle liste de 37 universités privées [2241 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2207 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [1974 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [1962 lectures]

  La Rédaction [1867 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1838 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1750 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1704 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1666 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1631 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1625 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1568 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1565 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1556 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 2725
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une