Quotidien béninois d'informations, d'analyses, d'investigations et de publicités paraissant à Cotonou - ISSN : 1840-782X - Tel: +229 21 03 87 76
Accueil > Société / Santé > 12 mois de gestion de Talon pour 12 violations de la constitution

Michel Adjaka à propos des dérives anticonstitutionnelles

12 mois de gestion de Talon pour 12 violations de la constitution

Par Présentation : la Redaction, 24 avril 2017 à 04:41 | 59 lectures
  

Après un an d’exercice soit 12 mois de pouvoir du président Patrice TALON, Michel Adjaka analyse et dresse un bilan des bavures du régime. Pour lui, le gouvernement de Talon viole une fois par mois (environ) la constitution du 11 décembre 1990.
Michel Adjaka, président de l’Union Nationale des Magistrats du Bénin (Unamab) expose en 12 points les dérives anti constitutionnelles du président Patrice Talon en 12 mois à travers un post sur sa page Facebook qu’il intitule : « 12 mois de gestion du Président TALON, environ 12 violations de la constitution ».

Intégralité du post

En moyenne, le Président de la République et/ou son gouvernement violent une fois par mois la constitution du 11 décembre 1990.

Pourtant, à Porto-Novo le 06 avril 2016, le Chef de l’Etat, en prêtant serment, a juré d’être le principal défenseur de cette constitution. Dans la pratique, on note au contraire une violation massive du texte qui symbolise le contrat social au Bénin.
Cette violation répétée de la loi fondamentale révèle à n’en point douter que cette loi et le Président de la République ne font pas bon ménage. Au contraire, on a l’impression que le gouvernement et le Chef de l’Etat font souvent litière de la constitution dans leur gestion des affaires publiques.

Or sans le respect de la constitution, il n’est pas possible de conduire efficacement et de façon prévisible la nation sur les sentiers du développement.
Loin d’être glorieux, le décompte, quoique non exhaustif, après une année de gouvernance, révèle une douzaine de violations environ.
Au nombre de ces violations relevées et sanctionnées par la cour constitutionnelle, on peut citer :
1-la violation sanctionnée par la décision ayant déclaré contraire à la constitution le décret relatif à la nomination des membres de l’Autorité de Régulations des Communications Electroniques et de la poste.
2-le limogeage de l’ancien DG/ORTB Stephane TODOME,
3-le décret sur la suppression des activités des associations estudiantines,
4-la promulgation de la loi sur le partenariat public-privé,
5-la non promulgation de la loi sur le travail d’intérêt général,
6-la loi sur l’embauche,
7-la loi sur les collaborateurs extérieurs,
8-la décision sur le cumul par le ministre DJOGBENOU des fonctions de ministre et de professeur d’université,
9-la décision ayant déclaré le 09 mars 2017 contraire à la constitution l’utilisation par le gouvernement des couleurs nationales sur les documents officiels,
10-la décision ayant sommé le chef de l’Etat et les membres du gouvernement de déclarer leur patrimoine,
11-la décision ayant déclaré irrecevable la requête du Chef de l’Etat tendant à assurer le contrôle de conformité de la loi portant régime du partenariat public-privé, suite à l’invalidation de la promulgation de ladite loi par la cour constitutionnelle.
Sur cette dernière violation, la requête du Président de la République tendant au contrôle de constitutionnalité de la loi sur les trois P paraît surprenante.
En effet, il est de droit constant et acquis qu’une loi, un acte ou une décision déclaré contraire à la constitution est censé n’avoir jamais existé juridiquement.
Mieux, la promulgation d’une loi est enfermée dans un délai de quinze jours, à compter de la notification de celle-ci au Président de la République par le Président de l’assemblée nationale.
Comment, malgré cet encadrement juridique strict, la loi sur le partenariat public-privé, frappée d’inexistence, a-t-elle été soumise au contrôle de constitutionnalité comme si elle venait d’être adoptée par le parlement ?
Le nombre élevé de violations en une année après vingt sept ans de démocratie ressuscitée, soulève une véritable question de gouvernance.
Toutefois l’espoir n’est pas totalement perdu. La violation de la constitution n’est pas une fatalité. Elle a de remèdes simples et efficaces.

Michel ADJAKA



Les articles les plus lus

  Concours de recrutement de 1175 APE et de 502 douaniers [22543 lectures]

  Une travailleuse de sexe déshabille un militaire "djakpata" à Menontin [7915 lectures]

  Les 83 probables députés élus pour la 7ème législature [7444 lectures]

  Les sanctions auxquelles sont exposés les contrevenants [4906 lectures]

  Yayi et Claude Padonou engagent le recrutement de 1000 jeunes [4881 lectures]

  La liste des 687 journalistes éligibles [3959 lectures]

  Liste définitive des 546 coordonnateurs d’arrondissements [3042 lectures]

  Sagbohan Danialou lutte contre la mort au Cnhu [2975 lectures]

  Nos Contacts [2886 lectures]

  Lagos honore le General Gbian [2579 lectures]

  Le SMIG passe de 31.625 à 40.000 FCFA au Bénin [2210 lectures]

  La liste des 60 jeunes béninois présélectionnés pour la phase 2 [2171 lectures]

  Une dame et son mari expulsés de leur location à Cotonou [1934 lectures]

  Un caporal-chef risque la radiation [1815 lectures]

  La Rédaction [1773 lectures]

  Djibril Sagbohan inhumé ce jour à Porto-Novo [1726 lectures]

  L’IFSIO Parakou recrute sur concours 30 étudiants [1701 lectures]

  La liste des 30 établissements privés autorisés dont les filières de licence et de master sont homologuées [1642 lectures]

  Un deuxième puits de pétrole découvert à 80 km des côtes béninoises [1639 lectures]

  L’Etat reconnait une nouvelle liste de 37 universités privées [1629 lectures]

  Marcel de Souza offre le perchoir à Me Adrien Houngbédji [1594 lectures]

  16% comme taux national d’admissibilité au Bepc 2016 au Bénin [1593 lectures]

  Un voleur fait le sourd muet pour tromper la vigilance des forces de l’ordre [1540 lectures]

  Daniel Edah lance l’ouvrage " IL FERA BEAU" [1537 lectures]

  Fin des discussions entre Kerry et Lavrov, le dialogue continue [1534 lectures]

Voir aussi : 0 | 25 | 50 | 75 | 100 | 125 | 150 | 175 | 200 | ... | 2625
Articles Similaires

Chronique

Examens de fin d’année : la vérité

Encore quelques semaines et bonjour les examens de fin d’année. Des milliers de nos compatriotes, dans tous les ordres enseignement, plancheront pour justifier leur année scolaire. Ils sont appelés à la conclure de la bonne manière qui soit. Il s’agit, presque toujours, d’un temps fort de la vie nationale, objet de... Lire la Chronique

  Examens de fin d’année : la vérité , 4 mai 2017

  Electorat flexible , 17 mars 2016 par Man Soph !

  Sélection naturelle de candidatures , 8 décembre 2015 par Man Soph !

  Gestion difficile d’un choix , 27 novembre 2015 par Man Soph !

  Le dernier mot , 27 novembre 2015 par Man Soph !

Voir aussi : 0 | 5 | 10 | 15 | 20
Flyer Wasexo.com

Conseil des Ministres

Suivez-nous

           

Ont fait la Une